Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Vertébroplastie et maladie de Kummell : valeur pronostique du clivage sous-chondral

Résumé : Introduction : La vertébroplastie par voie radiologique percutanée est une technique qui a prouvé son efficacité antalgique, permettant de consolider le corps vertébral et restaurer partiellement sa hauteur, en particulier dans le cas des fractures compression vertébrales ostéoporotiques. La maladie de Kümmell se définit comme une ostéonécrose secondaire différée post-traumatique d’un corps vertébral avec apparition d’un clivage sous-chondral, de mauvais pronostic. L’objectif de notre étude est d’évaluer la valeur pronostique du clivage sous-chondral dans le traitement par vertébroplastie percutanée des fractures compression vertébrales sévères sur le plan de l’amélioration antalgique et de ses complications.
Matériel et méthodes : 49 patients adultes ayant des fractures tassement vertébrales ostéoporotiques sévères hyperalgiques dorsolombaires ont été sélectionnés au cours d’une étude prospective monocentrique de Novembre 2010 à Novembre 2011. Un bilan d’imagerie pré-opératoire par scanner et IRM a été réalisé, permettant de différencier un groupe de fractures vertébrales sévères sans clivage sous-chondral (groupe 1: n=20), d’un groupe de fractures avec clivage (groupe 2, n=29). Une fois la procédure de vertébroplastie percutanée sous anesthésie locale selon la méthode de Gangi réalisée, un suivi clinique avec mesure de l’efficacité antalgique (échelle EVA) a été réalisé le lendemain de l’intervention, à un mois, trois mois, six mois puis un an. Résultats : Il existe une différence significative dans la baisse des évaluations antalgiques pré et post-opératoires entre les deux groupes à un jour, 3 et 6 mois (p < 0.05). 10 cas soit 20% des vertèbres traitées se sont compliquées de fuites de ciment :9 sur 20 cas, soit 45% de fuites dans le groupe 1, et seulement un cas sur 20 soit 5% dans le groupe 2. De manière significative, moins de fuites de ciment sont survenues dans le groupe des fractures avec clivage sous-chondral (p=0.0006). Conclusion : Classiquement un élément radiologique de mauvais pronostic dans l’évolution d’une fracture compression vertébrale ostéoporotique dans le cadre de la maladie de Kümmell, le clivage intravertébral devient un élément de bon pronostic de réussite de la vertébroplastie concernant l’amélioration antalgique, et en minimisant également les fuites de ciment.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [64 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01133456
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Monday, March 23, 2015 - 11:48:56 AM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:40 PM
Long-term archiving on: : Thursday, July 2, 2015 - 6:08:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01133456, version 1

Citation

Caroline Ibba. Vertébroplastie et maladie de Kummell : valeur pronostique du clivage sous-chondral. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01133456⟩

Share

Metrics

Record views

96

Files downloads

2140