Dépistage et prise en charge de la maladie rénale chronique en soins primaires : expériences et difficultés des médecins généralistes

Résumé : Introduction
La MRC est un problème majeur de santé publique en France. Son coût humain est particulièrement élevé en termes de morbi-mortalité, d’impact sur la qualité de vie. Le coût de la prise en charge de la MRC est considérable. Toutes les études s’accordent à dire qu’il existe une réelle insuffisance de diagnostic et de prise en charge en médecine générale. Pourtant, le médecin généraliste joue un rôle déterminant dans le parcours de soins des patients ayant une MRC. Aussi, l’objectif de cette étude était d’explorer les pratiques et les difficultés des médecins généralistes dans le dépistage et la prise en charge de la maladie rénale chronique en soins primaires.
Méthode et matériel
Nous avons réalisé une étude qualitative, par entretiens individuels semi directifs, auprès de quatorze médecins généralistes installés dans la ville de Nice, d’Avril 2013 à décembre 2013. Une vignette présentant un cas clinique typique de découverte d’une insuffisance rénale chronique chez un patient diabétique hypertendu servait de support à ces entretiens. Le choix des médecins interrogés a été fait par échantillonnage aléatoire. De plus, Les verbatim ont été analysés par approche herméneutique par théorisation ancrée. Le recueil et l’analyse des données, quant à eux, ont été faits de façon itérative, jusqu’à la saturation des données.
Résultats
Notre étude met en évidence les principaux obstacles et les vraies difficultés rencontrés chez les médecins généralistes dans le dépistage et la prise en charge de la MRC. Nous les avons classés en quatre grands thèmes : des difficultés liées à la représentation de la MRC, estimée grave, méconnue, silencieuse ; des difficultés liées à une thérapeutique essentiellement non médicamenteuses, difficile à mettre en place en soins primaires ; des difficultés liées à l’absence de réseaux de soins et à une mauvaise collaboration avec les néphrologues ; et enfin des difficultés liées au profil des patients souvent âgés et poly pathologiques.
Conclusion
Cette étude qualitative nous permet de proposer deux grandes pistes de travail pour un meilleur parcours de soins des patients ayant une MRC. La première est destinée au médecin généraliste pour mieux l’aider et l’accompagner. Et la deuxième est destinée au patient pour le sensibiliser et l’impliquer réellement dans la prise en charge de sa maladie.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01160313
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 5 juin 2015 - 10:07:04
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:33:00
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 septembre 2015 - 11:21:37

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01160313, version 1

Citation

Zoubir Boudi. Dépistage et prise en charge de la maladie rénale chronique en soins primaires : expériences et difficultés des médecins généralistes. Médecine humaine et pathologie. 2014. 〈dumas-01160313〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

146

Téléchargements de fichiers

468