Polymédication et iatrogénie chez la personne âgée‎ : analyse d’ordonnances au sein d’une population institutionnalisée

Résumé : La iatrogénie médicamenteuse représente un réel problème de santé publique devant la fréquence, la gravité et le coût qu’elle engendre. Les effets délétères de cette iatrogénie sont d’autant plus marqués chez les personnes âgées exposées à la polymédication. Des critères de prescription dite inappropriée ont vu le jour ces dernières décennies et notamment la liste des médicaments potentiellement inappropriés (MPI) chez les personnes âgées de 75 ans et plus de Laroche et al. Notre objectif principal était d’évaluer la prévalence des MPI au sein d’une population âgée institutionnalisée ainsi que le respect des bonnes pratiques de prescription au sein d’un EHPAD. Nous avons également proposé diverses interventions pharmaceutiques face aux problèmes liés à la thérapeutique médicamenteuse. Nous avons réalisé une étude observationnelle à posteriori des prescriptions de l’EHPAD St Joseph de Sotteville-lès-Rouen un jour donné, le 29/09/2013. Nous avons inclus les prescriptions de tous les patients, la moyenne d’âge étant de 87,4 ans. Nous nous sommes servis de la liste de Laroche et al pour répertorier les MPI. Cent cinquante-cinq patients ont vu leurs prescriptions analysées. En moyenne une ordonnance comportait 7 lignes de prescription traitent 4 pathologies ; et 3 « problèmes liés à la thérapeutique médicamenteuse étaient identifiés. Les classes thérapeutiques les plus fréquemment prescrites étaient celles du « système nerveux » (34%) et celles de « la voie digestive et métabolique » (22%). La prévalence des MPI était de 35%, les MPI les plus fréquents étaient les benzodiazépines suivis des médicaments à propriétés anticholinergiques. Dans la littérature, les MPI concernent 40% des patients âgés de 65 ans et plus vivant à domicile et 66% des patients âgés de 70 ans et plus hospitalisés dans un service de gériatrie. Notre taux diffère de ces moyennes du fait des critères d’inclusion : nous avons étudié, à posteriori, les ordonnances d’une population institutionnalisée en EHPAD. La diffusion de la notion de médicaments « inappropriés » auprès des médecins intervenants en EHPAD, ainsi que la mise en place d’un poste de pharmacien référent pourrait permettre de lutter contre la iatrogénie chez le sujet âgé institutionnalisé.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01171668
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 6 juillet 2015 - 10:28:55
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : mardi 25 avril 2017 - 23:49:15

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01171668, version 1

Citation

Vincent Coffinet. Polymédication et iatrogénie chez la personne âgée‎ : analyse d’ordonnances au sein d’une population institutionnalisée. Sciences pharmaceutiques. 2015. 〈dumas-01171668〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

502

Téléchargements de fichiers

530