L'intégration minérale en Implantologie : étude histologique des interfaces autres qu'osseuse lors de la pose d'implant trans-corono-radiculaire

Résumé : La mise en place d'implants trans-corono-radiculaires est un protocole non conventionnel qui permet de traiter de manière non invasive un édentement provoqué par la présence d’une dent incluse. L’objet histologique de cette thèse était de vérifier si la stabilité clinique correspondait à une réaction tissulaire menant à une intégration biologique ou à une simple intégration mécanique. Cette thèse montre que les nouvelles interfaces implantaires autres qu'osseuse n'induisent pas de réactions inflammatoires ou délétères et que la stabilité clinique des implants est à attribuer à des réactions biologiques aux interfaces et non pas à un ancrage biomécanique. Devant cette nouvelle réalité, il convient de rendre compte de leur existence. Créer un néologisme devient alors nécessaire. Le concept d'Intégration minérale déverrouille le concept de l’Ostéointégration et le fait accéder de manière plus globale à l’ensemble des tissus minéralisés de la dent.
Type de document :
Mémoires
Chirurgie. 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [69 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01178906
Contributeur : Brigitte Tauzin-Fin <>
Soumis le : mardi 21 juillet 2015 - 11:39:17
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:29:19
Document(s) archivé(s) le : jeudi 22 octobre 2015 - 10:40:52

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01178906, version 1

Collections

Citation

Amélie Belinchón Sánchez. L'intégration minérale en Implantologie : étude histologique des interfaces autres qu'osseuse lors de la pose d'implant trans-corono-radiculaire. Chirurgie. 2014. 〈dumas-01178906〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

223

Téléchargements de fichiers

536