Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Quel est le risque de développer une maladie veineuse thrombo-embolique dans les suites d’une hospitalisation pour une affection médicale aiguë ?

Résumé : La maladie veineuse thrombo-embolique (MVTE) est une pathologie fréquente et potentiellement létale pour laquelle des traitements préventifs efficace existent. L’hospitalisation pour une affection médicale aiguë est un facteur de risque de MVTE mais peu de données sont disponibles pour quantifier ce risque. Notre étude a pour objectif d’estimer le risque de MVTE associé à l’hospitalisation pour une affection médicale aigue chez les patients inclus dans l’étude cas-témoin EDITH. Entre mai 2000 et février 2007, 795 patients avec MVTE non provoquée et leurs témoins appariés sur l’âge et le sexe ont été inclus. Les dossiers d’hospitalisation de chaque patients ayant été admis pour une affection médicale aigue dans les trois mois précédant l’inclusion dans l’étude EDITH ont été analysés afin d’identifier si une thrombo-prophylaxie était indiquée selon les critères MEDENOX et si cette thrombo-prophylaxie avait été réalisée. Parmi les cas, 147 (18,5%) avaient été hospitalisés pour une affection médicale aigue dans les trois mois précédant l’inclusion dans l’étude contre 91 témoins (11,4%). Lorsqu’elle était indiquée, la prophylaxie était prescrite chez 46,8% des témoins et 46,9% des cas (p=0,90). Le risque de MVTE associé à l’hospitalisation était globalement multiplié par 1,84 (IC 95% 1,38-2,48) que la prophylaxie soit indiquée (OR 1,82 (IC 95% 1,30-2,57)) ou non (OR 1,90 (IC 95% 1,19-3,04)) selon les critères MEDENOX. Chez les patients de moins de 75 ans, le risque de MVTE associé à l’hospitalisation était doublé lorsque la thrombo-prophylaxie n’était pas réalisée (OR 2,11 (IC 95% 1,28-3,49)) et n’était pas significatif lorsqu’elle était prescrite (OR 0,89 (IC 95% 0,50-1,61)) Au contraire, chez les patients de plus de 75 ans, le risque de MVTE associé à l’hospitalisation était multiplié par deux que la thrombo-prophylaxie soit prescrite (OR 2,07 (IC 95% 1,09-3,96)) ou non (OR 2,66 (IC 95% 1,50-4,69)). Notre étude montre que l’hospitalisation pour une affection médicale aigue double le risque de MVTE et suggère une moindre efficacité de la thrombo-prophylaxie chez les sujets de plus de 75 ans. Le traitement préventif de la MVTE reste sous utilisé malgré des recommandations précises.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [46 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01208068
Contributor : Ubo Santé <>
Submitted on : Thursday, October 1, 2015 - 5:43:33 PM
Last modification on : Sunday, February 10, 2019 - 11:32:02 PM
Long-term archiving on: : Saturday, January 2, 2016 - 11:26:59 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01208068, version 1

Collections

Citation

Fabrice Fouchard. Quel est le risque de développer une maladie veineuse thrombo-embolique dans les suites d’une hospitalisation pour une affection médicale aiguë ?. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01208068⟩

Share

Metrics

Record views

151

Files downloads

229