Enregistrement polygraphique ventilatoire précoce dans la prise en charge des séquences de Pierre Robin‎ : à propos de 44 cas

Résumé : Contexte : La séquence de Pierre Robin (SPR) touche, chaque année en France, 1 nouveau-né sur 8000 à 10000. Elle se définit par une triade clinique associant une glossoptose, un micrognathisme et une fente vélopalatine. Cette séquence peut être isolée ou s’associer à d’autres malformations. Les enjeux thérapeutiques sont basés sur les difficultés respiratoires et alimentaires. Leur prise en charge n’est pas consensuelle et dépend des habitudes des services hospitaliers. L’objectif de notre étude est de faire une analyse descriptive des caractéristiques cliniques et polygraphiques des enfants présentant une SPR. Selon ces données, nous avons analysé les attitudes thérapeutiques respiratoires afin de proposer un protocole de prise en charge. Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2014, descriptive, mono-centrique incluant les enfants présentant une SPR, nés ou transférés au CHU de Rouen durant le 1er mois de vie. L’analyse rétrospective des données démographiques, polygraphiques et des différentes attitudes thérapeutiques a permis de décrire notre prise en charge des SPR et de la comparer à la littérature. Résultats : Quarante-quatre enfants ont été inclus dans notre étude et parmi eux, 32 ont bénéficié d’une polygraphie ventilatoire (PV) L’incidence du SAOS dans notre population est de 72%.Un support ventilatoire a été nécessaire chez 48% des patients (N=21/44). A partir d’un IAH ≥ 5/h, les prises en charge s’intensifient avec un recours plus fréquent à la VNI (15% dans le groupe « normal/SAOS léger » versus 71% dans le groupe « SAOS modéré » et à la trachéotomie (0% dans le groupe « normal/SAOS léger » et 11% dans le groupe « SAOS sévère »). L’analyse de l’oxymétrie nocturne a montré que le traitement positionnel est souvent insuffisant dès le groupe « modérée » par rapport au groupe « normal » (37% de recours versus 88%, p= 0.03) avec une tendance au recours plus fréquent à la VNI. Conclusion : Le SAOS est fréquent chez l’enfant présentant une SPR. Les facteurs de sévérité retrouvés sont le caractère non-isolé de la séquence, un IAH > 5/h et une hypoxémie nocturne. Il convient donc de réaliser systématiquement et précocement une PV.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [27 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01228603
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 13 novembre 2015 - 14:24:47
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : dimanche 14 février 2016 - 13:28:49

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01228603, version 1

Citation

Orlane Félix. Enregistrement polygraphique ventilatoire précoce dans la prise en charge des séquences de Pierre Robin‎ : à propos de 44 cas. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01228603〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43

Téléchargements de fichiers

452