Évaluation de la prévalence de l'épuisement professionnel chez les oncologues radiothérapeutes seniors et juniors en France

Abstract : Plusieurs études ont montré que le personnel médical travaillant au contact de patients atteints de cancer est plus à risque de souffrir de stress émotionnel important. Ce stress a un impact négatif sur la santé des professionnels concernés et sur la prise en charge des patients. Cette étude a pour objectif d'évaluer l'épuisement professionnel des médecins onco-radiothérapeutes français, le degré de souffrance psychologique subjective et son association éventuelle aux modalités d’exercice. Matériels et méthodes La SFRO, le SNRO et la SFjRO ont mis en ligne un questionnaire anonyme regroupant des questions portant sur les caractéristiques démographiques et les habitudes de vie des praticiens, ainsi que sur les sources éventuelles d'épuisement professionnel. Des échelles qualitatives et quantitatives (Maslach Burnout Inventory (MBI), General Health Questionnaire (GHQ)) ont été proposées. Ce questionnaire était destiné aux onco-radiothérapeutes en exercice et aux internes de spécialité. Résultats Deux cent quarante-deux onco-radiothérapeutes ont répondu au questionnaire entre septembre 2013 et août 2014. Le taux de recueil est de 37% (76/204) chez les internes et 22% (166/751) chez les séniors. Soixante-quatre (84%) internes et 104 (63%) séniors présentent les critères de burn out (BO). Le BO modéré/sévère est plus fréquent chez les internes (p < 0,001 OR 0,35 [0,19-0,61]), chez les médecins sans enfant (p = 0,01 OR 0,48 [0,28-0,86]), chez les médecins travaillant dans le secteur public (p = 0,02 OR 2,27 [1,08-4,71]) et chez les médecins avec un score GHQ ≥4 (p < 0,001 OR 2,96 [1,67-5,21]). Le BO est associé au fait d'avoir des idées suicidaires (p=0,01) ainsi qu’à la prise d'anxiolytiques (p=0,01). Les internes souffrent plus souvent de dépersonnalisation (p < 0,001) et ont une perte de l'accomplissement personnel plus importante (p < 0,001) comparativement aux médecins seniors. Les taux de comorbidités psychologiques mesurées par le GHQ sont de 42% chez les internes et 36% chez les séniors (p = 0,4 OR 1,28 [0,7-2,3]). Les facteurs de stress associés BO sont liés à l'organisation du travail (charge de travail, interruptions, sacrifice vie privée), aux facteurs individuels (manque de confiance en soi), à la relation médecin - malade, aux relations interpersonnelles au travail et à la reconnaissance par la hiérarchie et l'administration. L'épuisement émotionnel (EE) est associé au manque de formation théorique (p = 0,03 OR 0,52 [0,29-0,95]), à l'activité de chimiothérapie (p = 0,01 OR 2,13 [1,21-3,79]), au travail dans le secteur public (p = 0,007 OR 2,63 [1,27-5,41]), à la prise d'anxiolytiques (p = 0,03) et à l'existence d'idées suicidaires (p = 0,002). La dépersonnalisation (DE) est plus fréquente chez les internes (p < 0,001 OR 0,39 [0,22-0,7], chez les hommes (p=0,006 OR 2,07 [1,2 - 3,58] et chez les médecins sans enfants (p = 0.005 OR 0,46 [0,27-0,8] et est associée à la prise d'anxiolytiques (p = 0,02). La perte de l'accomplissement personnel (AP) est plus fréquente chez les internes (p < 0,001 OR 0,32 [0,18 - 0,56], chez les médecins sans enfants (p < 0,001 OR 0,39 [0,23-0,69) et chez les médecins travaillant dans le secteur public (p = 0,04). La perte de l'AP est associée à des scores de morbidité psychologique plus élevés (p = 0,003 OR 2,24 [1,3 - 3,89]). Malgré des scores de BO élevés 82% des internes et des seniors ne pensent pas changer de spécialité. Conclusion La prévalence du BO parmi les oncologues radiothérapeutes français est très importante et notamment chez les internes. Des améliorations devraient être apportées au niveau de l'organisation du travail, de l’enseignement de la communication avec les patients et de la formation médicale théorique et cela, dès l’internat.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [90 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01229971
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : mardi 17 novembre 2015 - 15:14:03
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : jeudi 18 février 2016 - 14:32:06

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01229971, version 1

Citation

Ioana Lazarescu Le Gall. Évaluation de la prévalence de l'épuisement professionnel chez les oncologues radiothérapeutes seniors et juniors en France. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01229971〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

133

Téléchargements de fichiers

352