Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation de la fraction des plaquettes immatures (IPF) sur l'automate à numération Sysmex XE-5000 dans le diagnostic des thrombopénies périphériques et centrales au Centre Hospitalier Universitaire de Rouen

Résumé : La fraction des plaquettes immatures (IPF) mesure les plaquettes réticulées. La mesure de l’IPF est disponible sur l'automate à numération XE 5000 Sysmex, utilisé en routine dans les laboratoires d’hématologie cytologique. Cette mesure peut donc être réalisée de façon simple, rapide et standardisée, en même temps que la numération des paramètres de l'hémogramme. Le but de notre étude a été d’évaluer ce paramètre dans le diagnostic des thrombopénies centrales, périphériques et constitutionnelles. Matériels et Méthodes : Nous avons, dans un premier temps, établi des valeurs normales de ce paramètre sur un groupe de patients témoins (N=35), puis nous avons étudié sa stabilité à 8 heures et 24 heures. Nous avons ensuite évalué l’IPF dans deux groupes : le premier composé de patients présentant des thrombopénies d’origine centrale (TC) (N=46) et un autre de thrombopénies d’origine périphérique (TP) (N=67). Nous avons comparé ces groupes entre eux et à notre groupe témoin (N=35). Enfin, nous avons fait une étude descriptive d’un troisième groupe comprenant des thrombopénies constitutionnelles notamment 5 syndromes MYH9 (N=8). Résultats : Les valeurs normales de l’IPF étaient comprises entre 0,4 et 6,8% avec une moyenne de 1,8%. Ce paramètre était stable 8 heures après le prélèvement, conservé à température ambiante, il ne l’était plus à 24 heures du prélèvement. Les moyennes de l’IPF étaient de 6,9% et 11,9% respectivement dans les groupes TC et TP. L’analyse statistique a révélé une différence significative d’IPF entre le groupe contrôle et les TC (p<0,001) et les TP (p<0,001), et des TC et des TP entre elles (p<0,001). Une valeur de l’IPF à 9,8% a été retrouvée comme seuil pour permettre de différencier une TP, d’une TC. Le groupe des thrombopénies constitutionnelles avait la moyenne la plus élevée avec un IPF à 30%. Conclusion : L’IPF doit être effectué dans les 8 heures sur un prélèvement conservé à température ambiante. Il s’agit d’un bon marqueur du renouvellement plaquettaire qui permet de distinguer de façon simple l’origine d’une thrombopénie. De plus, il peut être un outil efficace dans le dépistage des thrombopénies constitutionnelles notamment les macrothrombocytopénies de type MYH9.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [66 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01236097
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, December 1, 2015 - 11:40:55 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Saturday, April 29, 2017 - 12:07:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01236097, version 1

Citation

Elsa Bera. Évaluation de la fraction des plaquettes immatures (IPF) sur l'automate à numération Sysmex XE-5000 dans le diagnostic des thrombopénies périphériques et centrales au Centre Hospitalier Universitaire de Rouen. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01236097⟩

Share

Metrics

Record views

484

Files downloads

4365