Analyse de l'évolution des prématurés après opération du canal artériel : cohorte récente : 2010-2014

Résumé : Introduction : La persistance du canal artériel chez l’enfant grand prématuré est une complication fréquente. Elle est associée à une augmentation de la morbi-mortalité néonatale dans cette population. La prise en charge reste à l’heure actuelle non consensuelle et un sujet controversé sur les indications et les modalités du traitement. Parmi les traitements possibles, la chirurgie du canal artériel peut entrainer de sévères complications majoritairement cardio-respiratoires mais aussi cérébrales, digestives et rénales. Objectifs : Nous avons évalué dans un premier temps le taux de ces complications post opératoires d’une cohorte récente entre 2010 et 2014 et dans un second temps de les comparer à celles préalablement recueillies entre 2004 et 2007 sur une ancienne cohorte au sein du service de réanimation néonatale du CHU d’Amiens. Matériels et Méthodes : Nous avons étudié une cohorte rétrospective de 27 prématurés de moins de 32 semaines d’aménorrhée (SA) opérés du canal artériel sur la période récente de 2010 à 2014. Nous avons recherché les caractéristiques pré, per et post natales de ces enfants ainsi que leur évolution post opératoire. Résultats : Les caractéristiques pré et per-natales des deux populations entre chaque période n’étaient pas significativement différentes [âge gestationnel de 26,3 SA +/- 1,8 et de poids de naissance de 952,6g +/- 284 entre 2010 et 2014 comparé respectivement à 26,7 SA +/- 1,6 (p=0,38) et 968g +/- 286 (p=0,84) entre 2004 et 2007]. Le taux des principales complications post opératoires observées n’a pas été différent entre les deux périodes respectivement entre 2010-2014 et 2004-2007 en ce qui concerne les troubles hémodynamiques et traitement par catécholamines en post opératoire (33% vs 52%, p=0,16), l’entérocolite ulcéro-nécrosante (22% vs 24%, p=0,86), les hémorragies intraventriculaires de grade 3 ou 4 (41% vs 21%, p=0,11) et l’insuffisance rénale (22% vs 28%, p=0,61). Contrairement à la survenue de dysplasie broncho-pulmonaire (40,7% vs 80%, p=0,04) et la durée de ventilation mécanique totale (21 jours +/- 17 vs 32,9 jours +/- 21,8, p=0,03). Le taux de mortalité reste élevé (22% vs 24%, p=0,86) mais avec des différences significatives entre les deux populations d’enfants décédés entre ces périodes (poids de naissance de 725g +/- 132 vs 933g +/- 353, p=0,006 et opération réalisée à J7 de vie +/- 4 vs J10 +/- 5,3, p=0,02). Conclusion : Nous avons donc constaté une amélioration dans la prise en charge des complications respiratoires et une stabilité en ce qui concerne les autres complications entre les 2 périodes étudiées avec certes un taux de mortalité similaire mais concernant des enfants de plus faible poids de naissance et opérés plus tôt dans la cohorte 2010-2014 que celle de 2004-2007.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [34 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01237290
Contributeur : Virginie Colin <>
Soumis le : vendredi 4 décembre 2015 - 10:51:14
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:28
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 04:56:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01237290, version 1

Collections

Citation

Claire Bretagne. Analyse de l'évolution des prématurés après opération du canal artériel : cohorte récente : 2010-2014. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01237290〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51

Téléchargements de fichiers

499