La Russie perçue par Louis-Philippe de Ségur (fin XVIIIe siècle) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2015

La Russie perçue par Louis-Philippe de Ségur (fin XVIIIe siècle)

Abstract

This master thesis is about the view of Louis Philippe de Ségur, plenipotentiary secretary, of Russia in the eighteenth century. This work is therefore based on the memories of this young noble in which he describes his five years living in this country. This latter was anyway in the center of a large numbers of preoccupations in this century, considered one of the Enlightenment. The great philosophers of that time: Voltaire, Montesquieu, Diderot, vowed a real admiration to this Empire of the East led by a woman: Catherine the Second. They saw it as an example for other sovereigns because she was interested in their writings and tried to lead her country with these enlightened ideas. The Muscovite Empire was also widely studied in the writings of this century either for its huge territory, its diversifying population, or its brutal and violent customs. Through this work, we look at the view of Ségur trying to analyze the differences and similarities between his feelings and those of the great thinkers of his time. For that, in the first place, we focus to understand the context of the writing's memories, after that we'll then discuss about the Empire's territories, and then to its sovereign and her government before finally to study the populations living on this immense territory. This study leads us to ask ourselves how and why we perceive this country during the Enlightenment when he was considered an Empire "absolutist" led by a stranger to Western ideas more than Asian. The Ségur’s view take place in a duality of representations of Russia, showing us a land composed with territories, customs, different populations, but also a country evolving, emerging from the darkness under the impulse of an open-minded Tsarina on Europe, continuing the work of Peter the Great.
Ce mémoire porte sur la vision qu’avait Louis-Philippe de Ségur, ministre plénipotentiaire, de la Russie au XVIIIe siècle. Ce travail se base sur les mémoires de ce jeune noble dans lesquels il nous décrit son séjour de cinq ans dans ce pays. Ce dernier était d’ailleurs au centre de grands nombres de préoccupations durant ce siècle, considéré comme celui des Lumières. Les grands philosophes de ce temps : Voltaire, Montesquieu, Diderot, vouaient une véritable admiration pour cet Empire de l’Est dirigé par une femme : Catherine II. Ils la considéraient comme un exemple pour les autres souverains car elle s’intéressait à leurs écrits et essayait de diriger son pays avec ces idées éclairées. L’Empire moscovite était également très étudié dans les travaux de ce siècle que ce soit pour son territoire immense, pour sa population diversifié ou pour ses mœurs brutales et violentes. À travers ce travail, nous nous intéressons à la seule vision de Ségur en tachant d’analyser les différences et les similarités entre son ressentis et celui des grands penseurs de son temps. Pour cela, nous nous attachons, dans un premier temps, à comprendre le contexte d’écriture des mémoires, avant de nous intéresser aux territoires de l’Empire, puis à sa souveraine et son gouvernement avant, enfin, étudier les populations vivants sur ce territoire immense. Cette étude nous amène donc à nous demander comment et pourquoi percevait-on ce pays au siècle des Lumières alors qu’il était considéré comme un Empire « absolutiste » dirigé par une étrangère aux idées plus occidentales qu’asiatiques. La vision de Ségur se place donc dans une dualité des représentations de la Russie, nous présentant une contrée composée de territoires, de mœurs, de population différentes mais également un pays en évolution, sortant des ténèbres sous l’impulsion d’une Tsarine ouverte sur l’Europe, poursuivant l’œuvre de Pierre Ier.
Fichier principal
Vignette du fichier
Pierru_Emeline_La_Russie_perçue....pdf (1.06 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-01259474 , version 1 (20-01-2016)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01259474 , version 1

Cite

Émeline Pierru. La Russie perçue par Louis-Philippe de Ségur (fin XVIIIe siècle). Histoire. 2015. ⟨dumas-01259474⟩
268 View
1337 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More