Les difficultés rencontrées lors de l'instauration d'une insulinothérapie chez un patient diabétique de type II en médecine générale : étude qualitative menée auprès de 10 médecins généralistes

Résumé : Introduction : En France le diabète, véritable fléau qualifié d’épidémie selon l’OMS, est en constante progression depuis près de 10 ans. En 2013, la HAS a publié de nouvelles recommandations de bonnes pratiques concernant la prise en charge et le traitement du diabète de type 2 afin d’agir « plus vite et plus fort ». L’existence de nombreuses hospitalisations pour l’instauration d’une insulinothérapie chez le diabétique de type 2 a inspiré la réalisation de cette étude qui a investigué le vécu des médecins généralistes (MG) afin de comprendre leurs difficultés rencontrées lors de l’instauration de ce traitement au cabinet. Matériel et méthode : Une enquête qualitative a été réalisée, par entretiens semi-dirigés, auprès de dix MG exerçant en Picardie. L’analyse des résultats a été effectuée selon la méthode de théorisation ancrée. Résultats : Les MG estiment avoir une place de premier choix pour aborder l’insulinothérapie avec le patient diabétique, dans la préparation, le suivi et l’accompagnement. Des nombreuses difficultés pour réaliser une prise en charge de qualité ont été évoquées : le temps de consultation limité, le manque de formations pratiques relatives à l’instauration d’insulinothérapie, les réticences de la part des patients et les difficultés de collaboration avec les autres intervenants. Plusieurs axes d’amélioration de l’organisation de la prise en charge actuelle ont été proposés: disposer des renseignements actualisés sur l’insulinothérapie via des FMC, créer une collaboration regroupant tous les soignants dans le cadre de la prise en charge du diabète et développer l’avis téléphonique. Discussion : Dans la coordination des soins, le médecin traitant est le pivot incontournable de l’orientation du patient. Leur volonté était de créer une alliance thérapeutique avec les patients dès la première consultation afin qu’ils acquièrent de nombreuses compétences : comprendre la maladie, maîtriser les gestes, connaître les objectifs, modifier et adapter leur mode de vie, prévenir les complications et faire face à l’urgence. Conclusion : Les MG sont conscients de leur place face à l’instauration d’une insulinothérapie, mais rencontrent des difficultés à chaque étape. Une meilleure organisation des soins et une amélioration de leur formation permettraient d’optimiser leur pratique quotidienne face à la nécessité d’introduction d’une insuline.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01259858
Contributeur : Bu Santé Upjv <>
Soumis le : jeudi 21 janvier 2016 - 10:47:50
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:23:39
Document(s) archivé(s) le : vendredi 22 avril 2016 - 10:21:10

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01259858, version 1

Collections

Citation

Cristina Filip Sârzea. Les difficultés rencontrées lors de l'instauration d'une insulinothérapie chez un patient diabétique de type II en médecine générale : étude qualitative menée auprès de 10 médecins généralistes. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01259858〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

194

Téléchargements de fichiers

221