L'octogénaire en réanimation : épidémiologie, caractéristiques et survie

Résumé : Introduction : Au 1er janvier 2015, les personnes de 80 ans et plus représente 5,8% de la population. Le vieillissement est un processus qui reste complexe rendant les personnes âgées plus vulnérables à de nombreuses maladies et susceptible d’avoir recours à la réanimation. L’objectif de notre étude est de décrire la population des patients octogénaires hospitalisés en réanimation, leurs pathologies, leur survie ainsi que les facteurs de risque de mortalité. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude observationnelle, rétrospective, monocentrique allant de janvier 2013 à décembre 2014 au sein de toutes les unités de réanimation du CHU d’Amiens. Le recueil de données a été réalisé à partir des différents dossiers informatisés, compte rendu d’hospitalisation, compte rendu opératoires, bilan biologique. Résultats : 523 patients inclus étaient divisés en deux groupes : non infectieux (n=142 ; dont 64 en choc septique) et infectieux (n=381), d’âge moyen 83 (+/-2,6) vs 84 (+/-3,4) ans; (p=0,135) respectivement. Les antécédents de BPCO (21,8%) et de démence (10,6%) étaient plus présents dans le groupe infectieux, tandis que l’hypercholestérolémie (40,6%) et l’infarctus du myocarde (28,5%) étaient majoritaires dans l’autre groupe. Les traitements par catécholamines étaient plus souvent utilisés (54,9% vs 40,5%) et pour une plus longue durée (1,71j (+/- 4,88) vs 2,79j (+/- 4,14) ; p=0,021) dans le groupe infectieux. La perte d’autonomie à l’admission en réanimation était significative plus importante dans le groupe infectieux (53,9% vs 30,8%) ainsi qu’à la sortie de réanimation (80,1% vs 56,2%). Le nombre de décision de LATA (14,2% vs 7,2%) ainsi que la mortalité (54,7% vs 29,7%) étaient plus important dans le groupe infectieux (p< 0,0001). Par contre, aucune différence de mortalité n’était retrouvée entre les patients non septiques, septiques et en choc septique) lors de courte durée d’hospitalisation. Les scores de gravités LODS (4,79 (+/- 2,71) vs 3,62 (+/- 2,51)), CHARLSON (6,97 (+/- 2,72) vs 6,39 (+/- 2,03)), MPM II à l’admission (41,75 (+/- 24,22) vs 30,16 (+/- 27,61)) et à 24h (35,98 (+/- 22,83) vs 20,87 (+/- 21,67)) étaient plus élevés dans le groupe infectieux, avec une bonne corrélation pour le score MPM II par rapport à la mortalité sur le courbe ROC à l’admission et surtout à 24h. Le score SOFA est significativement plus élevé dans le groupe infectieux à l’admission (6,93 (+/- 3,42) vs 5,55 (+/- 3,0)), à J2 (5,99 (+/- 3,31) vs 4,2 (+/- 3,04)) et à J5 (5,19 (+/- 3,23) vs 4,17 (+/- 3,03)) mais pas à J7 (5,17 (+/- 3,14) vs 4,42 (+/- 3,27)) chez les patients encore hospitalisés en réanimation. Discussion : La décision d’admettre une personne âgée en réanimation est difficile. L’âge chronologique différent de l’âge physiologique, il paraît nécessaire de définir de nouveaux critères permettant de pouvoir sélectionner la population pouvant tirer bénéfice d’une hospitalisation en réanimation. L’autonomie pré et post-hospitalière ainsi que la qualité de vie des patients hospitalisés en réanimation doit être systématiquement recherché. La durée d’hospitalisation plus courte chez les personnes âgées avec une mortalité arrivant plus rapidement est surement due à la prise de décision de LATA encore sous-estimée. Conclusion : Des perspectives d’étude sur l’exploration de l’impact des thérapeutiques mises en place en réanimation chez les personnes âgées permettraient d’améliorer la prise en charge des personnes âgées à partir de critères et d’arbre décisionnel.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [61 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01280718
Contributeur : Hélène Weens <>
Soumis le : mardi 1 mars 2016 - 09:31:37
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:33:42
Document(s) archivé(s) le : jeudi 2 juin 2016 - 10:16:05

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01280718, version 1

Collections

Citation

Léonie Villeret. L'octogénaire en réanimation : épidémiologie, caractéristiques et survie. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01280718〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

125

Téléchargements de fichiers

701