Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Corrélation entre freezing et dimension du noyau pédonculo-pontin dans la maladie de Parkinson : analyse semi-quantitative basée sur l'IRM cérébrale avec séquence FGATIR modifiée

Résumé : Introduction : Les troubles de la marche constituent un problème majeur dans la maladie de Parkinson (MP). Le but de notre étude était de déterminer s’il existait une corrélation entre la taille du noyau pédonculo-pontin (PPN) et la présence d’un freezing. Matériel et méthodes : Grâce à la séquence IRM Fast Gray Matter Acquisition T1 Inversion Recovery (FGATIR) modifiée, nous avons localisé le PPN et l’avons évalué de manière semi-quantitative (0 = pas d’atrophie, 1 = atrophie légère, 2 = atrophie modérée, 3 = atrophie sévère). Les patients avaient bénéficié de l’IRM dans le bilan pré-stimulation cérébrale profonde (SCP) des noyaux subthalamiques (NST). Les données cliniques et neuropsychologiques préopératoires ont été recueillies. Résultats : 30 patients ont été inclus : 12 dans le groupe MP freezers (FOG +), 13 dans le groupe MP non freezers (FOG -) et 5 patients dans le groupe contrôle (patients dystoniques). Les coordonnées stéréotaxiques moyennes du PPN rostral étaient les suivantes : 6,58 mm en latéralité, 2,92 mm derrière la commissure postérieure (CP) et 8,87 mm sous la ligne commissure antérieure - commissure postérieure (CA-CP), celles du PPN caudal : 7,18 mm en latéralité, 4,07 mm derrière CP et 13,18 mm sous la ligne CA-CP. Comparativement aux coordonnées recueillies par Zrinzo, la différence maximale était de 0,72 mm. Dans le groupe FOG +, il existait davantage de PPN évalués à 2 ou 3 comparativement au groupe FOG – (27% versus 17%). Toutefois, il n’existait pas de différence significative du degré d’atrophie du PPN, à droite ou à gauche. Discussion : Si les tendances de nos résultats se confirment avec une population plus grande, la taille du PPN pourrait être évaluée en tant que facteur prédictif d’apparition de signes axiaux en postopératoire d’une SCP des NST. Conclusion : La séquence FGATIR modifiée permet de réaliser une évaluation précise de la taille du PPN.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [33 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01289727
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Thursday, March 17, 2016 - 11:27:36 AM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:41:06 PM
Long-term archiving on: : Saturday, June 18, 2016 - 11:58:37 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01289727, version 1

Collections

Citation

Simone Chen. Corrélation entre freezing et dimension du noyau pédonculo-pontin dans la maladie de Parkinson : analyse semi-quantitative basée sur l'IRM cérébrale avec séquence FGATIR modifiée. Médecine humaine et pathologie. 2015. ⟨dumas-01289727⟩

Share

Metrics

Record views

42

Files downloads

215