L'intellect agent et la lumière : évolutions d'une analogie dans le péripatétisme gréco-arabe

Résumé : Lorsque je comprends, je dis « je vois », ou bien « c’est clair » lorsque je suis persuadé d’un contenu. Derrière ces expressions anodines et employées chaque jour se cache une conception antique de l’entendement et une analogie traditionnelle entre le phénomène de la vision et celui de l’intellection. Les philosophies de l’Antiquité, celles de Platon et d’Aristote, ont fait l’objet de ce qu’il est d’usage de nommer la translatio studiorum. Autrement dit, le voyage de ces philosophies par différents territoires et différentes langues, et qui a aboutit à une relecture partielle mais substantielle de chaque corpus. S’il est une notion qui a particulièrement intéressé les philosophes médiévaux, c’est bien celle de l’universel. Comment deux hommes peuvent-ils saisir un même universel tout en conservant leurs facultés propres ? Quel mécanisme universel permet de régir l’intellection humaine ?
Type de document :
Mémoires
Philosophie. 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01301708
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Philosophie <>
Soumis le : mardi 12 avril 2016 - 16:48:50
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 12:05:13
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 novembre 2016 - 01:44:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01301708, version 1

Citation

Charlotte Picard. L'intellect agent et la lumière : évolutions d'une analogie dans le péripatétisme gréco-arabe. Philosophie. 2015. 〈dumas-01301708〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

308

Téléchargements de fichiers

583