Mise en place de la détection et quantification de legionella pneumophilia dans les eaux de tours aérorégrigérantes par amplification génique : intérêt vis-à-vis de la culture en présence de flore interférente

Résumé : Legionella pneumophila est une bactérie pathogène responsable de nombreuses épidémies. Les sources de contamination les plus fréquentes sont les installations qui favorisent la multiplication des légionelles dans l'eau et les dispersent sous forme d'aérosols. Parmi ces installations, les tours aéroréfrigérantes sont considérées comme particulièrement à risque puisqu'elles vont favoriser la propagation et la dissémination de gouttelettes potentiellement contaminées. Actuellement, la méthode utilisée par le laboratoire pour rechercher les légionelles dans l'eau est la méthode réglementaire qui repose sur la mise en culture des échantillons par ensemencement direct et après différents traitements (norme NF T90-431). Cependant, cette technique est très peu sensible en présence de flore interférente puisque dans ce cas, il est parfois même impossible de rendre un résultat. Au cours de l'année 2015, le laboratoire a été confronté plusieurs fois à ce problème, sans pouvoir conclure à la présence ou non de L. pneumophila dans les eaux de TAR analysées, ce qui a mis en évidence la nécessité de mettre en place une technique alternative. Les objectifs de ce travail ont donc été de valider la méthode de détection et de quantification de L. Pneumophila dans les eaux de TAR par amplification génique et de démontrer son intérêt en présence de flore interférente. Tout d'abord, les critères de performance exigés par la norme NF T90-471 pour la validation secondaire de la PCR temps réel ont été vérifiés. Cette méthode a ensuite été mise en oeuvre, parallèlement à la mise en culture, sur des échantillons d'eaux de TAR dopés avec des flores interférentes reconstituées et des quantités de légionelles proche des niveaux d'alerte et d'action réglementaires. Au final, la qPCR s'avère très performante pour détecter précocement la présence de L. pneumophila même en présence d'une quantité importante de flore interférente. Il semble donc pertinent à l'avenir, d'envisager son utilisation en routine sur des matrices complexes comme les eaux de TAR, en complément de la méthode réglementaire.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [103 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01381175
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 14 octobre 2016 - 10:18:49
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01381175, version 1

Citation

Élise Bénard. Mise en place de la détection et quantification de legionella pneumophilia dans les eaux de tours aérorégrigérantes par amplification génique : intérêt vis-à-vis de la culture en présence de flore interférente. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01381175〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

118

Téléchargements de fichiers

139