Non-réadmissions en réanimation‎ : enquête de pratiques

Résumé : L’admission d’un patient en réanimation est à mettre en balance avec le bénéfice qui en est potentiellement attendu. Ainsi, certains patients ne sont pas admis en réanimation en argumentant d’un risque de décès élevé ou d’une qualité de vie devenue inacceptable au décours de l’hospitalisation le cas échéant, rendant cette dernière « futile ». Alors que les réadmissions en réanimation ont un réel impact sur la morbi-mortalité, certains patients dont le parcours en réanimation a été particulièrement difficile font l’objet d’une décision de « non-réadmission » en réanimation si l’indication devait à nouveau se poser. Les décisions de « non-admission » et de « non-réadmission » en réanimation sont des décisions de limitation ou d’arrêt des thérapeutiques (LAT), telles qu’elles ont été définies par la loi du 22 avril 2005 dite « loi Leonetti » car elles conduisent à une limitation de moyens face à un patient dont la vie est (potentiellement) en danger. À notre connaissance, aucun travail publié jusqu’alors n’a étudié les décisions de « non-réadmission » en réanimation. L’objectif de notre étude est de réaliser une évaluation des pratiques professionnelles relatives aux décisions de non-réadmission en réanimation. Matériel et Méthodes : Entre le 01 décembre 2015 et le 31 janvier 2016, des médecins réanimateurs ont été sollicités par voie électronique pour répondre à un questionnaire sur le thème de la non-réadmission. Le questionnaire, comportant 27 questions, a été élaboré à l’aide d’un sociologue selon une méthodologie validée dans la littérature. Les variables qualitatives ont été exprimées en pourcentages et ont été comparées en utilisant le test du Chi-2 ou le test exact de Fischer. Résultats : Cent soixante-cinq médecins ont répondu au questionnaire. Les décisions de non-réadmission sont prises majoritairement en fin de séjour en réanimation (87% des cas) suite à une discussion collégiale (89% des cas). Néanmoins, les patients, les proches (et/ou famille), un médecin consultant extérieur ou le généraliste ne sont impliqués dans la prise de décision que de manière marginale (à hauteur respectivement de 10%, 34%, 14% et 29%). Si 73% des proches sont informés de ce type de décision, moins d’un tiers des patients ont reçu cette information. Une fois la décision prise, celle-ci est notifiée dans le dossier du patient dans 93% des cas. Cependant, 96% des répondeurs considèrent avoir la possibilité de ne pas tenir compte de cette décision le cas échéant. De plus, pour 92% des médecins, il existe clairement une différence entre une demande de réadmission pour un épisode aigu intercurrent et pour une aggravation d’une pathologie chronique. Par ailleurs, une prise en charge palliative n’est décidée de manière conjointe à la décision de non-réadmission dans seulement 41% des cas. Enfin, 91% des répondeurs considèrent que les décisions de non-réadmission font partie intégrante de la loi du 22 avril 2005. Discussion : Notre travail met en évidence un processus décisionnel insuffisamment rigoureux sur les plans légal et éthique, notamment sur l’implication des patients dans la prise de décision concernant leur santé, sur l’information des patients, sur l’intervention d’un consultant extérieur ou encore la mise en place d’une démarche palliative. Afin de répondre à ces impératifs et à la demande d’autonomisation des patients, notre travail aboutit à la proposition d’une procédure de discussion de non-réadmission en intégrant celle-ci dans un réel projet de soins pour le patient à la sortie de réanimation. Ce projet de soins permettrait de prendre l’avis du patient sous forme de directives anticipées « éclairées », de s’assurer d’une discussion collégiale faisant intervenir un consultant extérieur, de permettre une réévaluation du patient dans sa globalité et face à une ou plusieurs défaillances aiguës, et d’intégrer la question de non-réadmission au sein d’un réel projet thérapeutique pour le patient en promouvant une éventuelle démarche palliative le cas échéant.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [68 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01381311
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 14 octobre 2016 - 12:31:48
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01381311, version 1

Citation

Mikhael Giabicani. Non-réadmissions en réanimation‎ : enquête de pratiques. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01381311〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

72

Téléchargements de fichiers

273