Évaluation de l'intérêt de l'insertion d'une prothèse biliaire couverte au cours du traitement endoscopique d'une angiocholite lithiasique

Résumé : La sphinctérotomie endoscopique associée à l’extraction de calculs de la voie biliaire principale est le traitement de référence des angiocholites lithiasiques. Les prothèses biliaires sont principalement utilisées dans les pathologies cancéreuses en cas de sténoses de la voie biliaire principale. Dans le cadre de l’angiocholite lithiasique sévère, la clairance biliaire rapide (et par conséquent le drainage de la bile infectée) constitue un enjeu majeur de la prise en charge thérapeutique chez des patients âgés. Objectifs de l’étude : Le but de cette étude était d’évaluer l’efficacité à court terme de la pose d’une prothèse biliaire métallique auto-expansible associée à une sphinctérotomie endoscopique pour le traitement de l’angiocholite sévère. Matériels et Méthodes : Nous avons inclus rétrospectivement puis prospectivement les malades ayant bénéficié de la pose d’une prothèse biliaire métallique auto-expansible extractible lors d’une CPRE pratiquée pour le traitement d’une angiocholite lithiasique. La pose de cette prothèse était décidée lors du geste en cas de pus biliaire, de calcul résiduel non extractible ou de saignement de la voie biliaire principale. Un groupe contrôle de patients ayant bénéficié d’une shpinctérotomie endoscopique pour angiocholite aiguë lithiasique a été constitué. Nous avons évalué l’évolution de la bilirubine, de la cholestase et du syndrome inflammatoire à J0, J1 et J3 du geste. Nous avons également évalué le nombre et les complications lié au geste et à la prothèse. Résultats : Au total, 70 patients ont été inclus dans chaque groupe. Les groupes étaient comparables, l’index moyen de comorbidités de Charlson était plus élevé dans le groupe prothèse. Nous avons observé une diminution significativement plus rapide entre J0 et J1 du taux de bilirubine dans le groupe prothèse en comparaison au groupe contrôle : 41μmol/L contre 27μmol/L, p= 0,029. Cette différence était également observée entre J0 et J3 : 55 vs 27 μmol/L, p < 0,001. Le taux de complication post- CPRE était de 18,6% dans le groupe prothèse et de 14,3% dans le groupe contrôle, sans différence significative. Toutefois, notait un taux de réaction pancréatique plus élevé dans le groupe prothèse (11% vs 1%, p= 0,016). Le taux de récidive dans le groupe prothèse était de 11,4% contre 21,4% dans le groupe contrôle (p=0,110). Conclusion : La pose de prothèse biliaire métallique couverte dans le cadre d’une angiocholite aiguë lithiasique permet une clairance biliaire plus rapide sans augmenter la morbi-mortalité des patients. Elle réduirait les récidives de maladie lithiasique à distance et pourrait prévenir l’apparition d’hémorragie post-sphinctérotomie.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [108 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01381424
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 14 octobre 2016 - 14:44:01
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 12:34:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01381424, version 1

Citation

Sophie-Caroline Sacleux. Évaluation de l'intérêt de l'insertion d'une prothèse biliaire couverte au cours du traitement endoscopique d'une angiocholite lithiasique. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01381424〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

20

Téléchargements de fichiers

183