Intérêt des nouvelles modalités d'imagerie de type BXR dans le bilan préopératoire de prothèse totale du genou

Résumé : La prothèse totale du genou (PTG) est de nos jours une procédure fiable et personnalisée, aux indications largement dominées par l’arthrose – corollaire du vieillissement de la population et de l’explosion de l’obésité – et dont le taux de reprise croit conjointement à une demande exponentielle. L’étude de l’angle fémoro-tibial coronal (HKA) est reconnue comme point essentiel du bilan avant PTG, car elle permet de restaurer un alignement post-prothétique correct du membre inférieur et d’éviter un sur-risque de descellement ou d’usure anticipée de prothèse, avec pour objectif post-opératoire consensuel : HKA = 180 +/- 3°. Sa mesure est habituellement pangonométrique en extension (position de repos) et aucune mesure n’évalue HKA en position de fonction (position de sollicitation de la PTG) : le postulat de ce travail est qu’il existe un intérêt à l’étude préopératoire du genou en position de fonction et nous proposons une argumentation en ce sens suivant des critères biomécaniques, techniques, épidémiologiques et médico-économiques. Afin de comparer les valeurs de HKA entre extension et position de fonction, l’analyse du membre inférieur par un système d’imagerie assurant à la fois l’étude de la statique et la reproductibilité de mesures 3D s’impose ; la technologie Biplanar X-Ray (BXR) est un système radiographique à balayage permettant la réalisation de clichés corps entier basse dose en position debout, dont le post-traitement permet une reconstruction volumique et l’accès à un panel de mesures 2D et 3D incluant HKA. Toutefois, cette technologie récente et encore peu répandue justifie une revue de la littérature pour bien comprendre son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients. Le volet expérimental de notre travail consiste en la comparaison des valeurs de HKA entre extension et position de fonction sur 60 genoux adressés pour bilan préopératoire de PTG. Il conclut à une variation moyenne de 4° (p < 0.001) : 60% des genoux ont une différence d’au moins 3°, dont 15% entre [3-4°[, 11.7% entre [4-5°[, 13.3% entre [5-6°[ et 20% ≥ 6°. Par ailleurs, une différence significative des valeurs pangonométriques standards pour l’angle fémoral mécanique et HKS (ou « angle fémoral anatomo-mécanique ») est constatée entre les patients ayant une différence de HKA inférieure à 3° et ceux ayant une différence supérieure. Les résultats de notre étude soulignent l’intérêt que pourrait avoir en pratique courante la prise en compte de HKA en position de fonction avant PTG : de cette mesure exacte dépend le bon positionnement de la PTG et donc directement le pronostic fonctionnel du patient. Toutefois, la systématisation de l’imagerie BXR n’est pas envisageable ; il sera donc intéressant de définir des seuils d’angle fémoral mécanique et HKS qui, mesurés sur pangonométrie standard, permettront d’orienter le bilan préopératoire vers une analyse BXR complémentaire des membres inférieurs.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [54 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01401091
Contributeur : Fort de France Bhu <>
Soumis le : mardi 22 novembre 2016 - 20:14:53
Dernière modification le : mercredi 18 juillet 2018 - 20:11:28
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 10:53:26

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01401091, version 1

Collections

Citation

Pablo Molina. Intérêt des nouvelles modalités d'imagerie de type BXR dans le bilan préopératoire de prothèse totale du genou. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01401091〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

61

Téléchargements de fichiers

170