Sclérose en plaques, OCT et cellules ganglionnaires : étude prospective et rétrospective au sein du service d'ophtalmologie du CHU Gabriel Montpied de l'atteinte du complexe ganglionnaire maculaire avec l'OCT dans la sclérose en plaques

Résumé : Introduction du mémoire : La sclérose en plaques est apparue au XIXe siècle. C'est une maladie auto-immune, c'est à dire que le système immunitaire s'attaque aux cellules normales de l'organisme. Elle consiste en une démyélinisation progressive du système nerveux central. C'est une maladie dégénérative qui se traduit par un déficit de myéline en différents endroits. La sclérose en plaques touche environ une personne sur 1000 en France. C'est une pathologie qui est diagnostiquée grâce à la réalisation de plusieurs examens autres qu'ophtalmologiques. Elle se diagnostique par l'interprétation de ces différents examens dans leur ensemble et non avec un seul. L'OCT qui signifie tomographie en cohérence optique, est un examen qui permet d'étudier les différentes structures de l'oeil notamment la rétine et plus particulièrement le complexe ganglionnaire maculaire. Il est réalisé grâce à un faisceau lumineux réfléchi par les différentes couches. Cet examen complémentaire est effectué par l'orthoptiste qui a un rôle capital dans sa réalisation. En effet, il doit être fiable et interprétable pour un bon diagnostic ou suivi. L'orthoptiste a donc un rôle d'aide à la consultation notamment en réalisant les différents examens complémentaires utiles dans le suivi des différentes pathologies ophtalmologiques. Il est important de préciser que l'OCT est un examen très récent qui date de 1996 et que le logiciel permettant l'analyse du complexe ganglionnaire maculaire l'est encore plus. Son analyse est encore mal connue. Dans ce mémoire, nous étudierons l'atteinte du complexe ganglionnaire maculaire, grâce à l'OCT, dans la sclérose en plaques. Nous essayerons alors de montrer quels sont le quadrant et la couche du complexe les plus touchés dans la sclérose en plaques lors des poussées de névrite optique rétro bulbaire et après. Pour ce faire, nous étudierons dans un premier temps, la sclérose en plaques, son fonctionnement et son impact sur l'organisme, ses manifestations ainsi que son évolution. Dans un second temps, nous nous intéresserons à la réalisation de l'examen qu'est l'OCT. Enfin nous analyserons la cellule ganglionnaire, dans sa partie anatomique ainsi que fonctionnelle.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01406868
Contributeur : Santé Uca <>
Soumis le : jeudi 1 décembre 2016 - 16:14:41
Dernière modification le : mercredi 30 mai 2018 - 01:08:03
Document(s) archivé(s) le : mardi 21 mars 2017 - 12:24:06

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01406868, version 1

Collections

Citation

Alizée Wimberger. Sclérose en plaques, OCT et cellules ganglionnaires : étude prospective et rétrospective au sein du service d'ophtalmologie du CHU Gabriel Montpied de l'atteinte du complexe ganglionnaire maculaire avec l'OCT dans la sclérose en plaques. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01406868〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

364

Téléchargements de fichiers

1078