Road movies américains des années 70 : déconstructions d'un héritage

Résumé : L'ambition de ce travail consiste à tisser des liens entre les films du corpus (sept road movies américains du début des années 1970) et des oeuvres américaines issues d'autres arts, sur une période allant de 1940 environ au début des années 1970. Des formes répétées et des thèmes emblématiques nourrissent aussi bien les films de route que la littérature, la peinture, la musique ou la photographie américaines. Si le road movie américain des années 70 est un cinéma héritier d'autres arts qui l'ont précédé, il faut questionner l'importance de cette part d'influence. Cela implique d'observer des correspondances formelles et thématiques (un dialogue entre oeuvres de natures différentes) puis de révéler les transformations que le cinéma a opérées à partir de ce legs. Selon quelles modalités le road movie américain des années 70 a-t-il recyclé un héritage, l'imaginaire et l'iconographie du road trip ? Nous chercherons, dans une lecture intermédiale, à mettre à jour ce qui relève d'une continuité esthétique et thématique entre les oeuvres mais aussi d'une empreinte propre au cinéma. En effet, si les road movies ont , dans un système d'échos, réemployé un ensemble de récurrences iconographiques et narratives, ils génèrent une vision nouvelle du récit de route et de ses motifs clés. Ainsi, une dialectique continuité/ rupture guide cette étude. D'une part, les films entretiennent une étrange fascination pour la route, fascination inhérente à sa nature libératrice et renouvelée par les moyens singuliers du cinéma. D'autre part, ils refusent de se figer dans l'hommage et transforment leur matière première, la recyclent dans une relation inquiète. Il nous appartiendra d'analyser les multiples facettes de cette présence du doute, relation inquiète comme une fissure fragilisant les représentations les plus communes du départ, du trajet et de leur pouvoir émancipateur. Dans un pas de coté par rapport à son héritage, le film de route se bâtirait une identité originale. Cet affranchissement, à l'aube des années 70, contaminerait toutes sortes de figures inhérentes au road trip : la route elle-même et, par extension, la présence incontournable des lieux de transit (caractérisés par l'ennui et la répétition), les véhicules (lieux d'observation du monde, objets de fascination et d'ironie), le rapport aux paysages (mythifiés ou indifférents), les accidents et la mort ou, encore, le thème de la rencontre (générant désir ou peur de l'autre)... Ce processus d'émancipation , de « décroyance » constituera une singularité du road movie ainsi que l'horizon de notre recherche, à savoir la constellation de procédés qui éloigne le genre des ses figures tutélaires et, dans un même mouvement, les fruits de ces déconstructions. Ce parcours dans un entrelacs artistique associé à la route débutera par la mise à jour d'une « terre commune » à des oeuvres diverses. Après un rapprochement concernant l'évidence du mouvement et de la continuité, cette première partie de l'étude explorera la « surface des routes », à savoir les présupposés positifs attachés au motif originel (utopie, déprise et capacité à figurer une ligne temporelle) ainsi que les représentations de l'automobile comme objet de fascination ou lieu d'intimité. Nous pourrons alors quitter la route pour en explorer les abords, à la recherche des premiers vrais accrocs au mythe du trajet libérateur : c'est à la périphérie des trajets que se dessine une vision de l'autre, que se dressent paysages et lieux de transit, sujets communs à tous les arts par leur capacité à générer solitude et répétition. Nous reviendrons enfin sur la route, délaissant sa surface pour appréhender au coeur des road movies, les modalités d'un effondrement du mythe qui les a fondés. Les enjeux esthétiques et narratifs seront des filtres à travers lesquels nous interrogeons les trajectoires des personnages, les signes funestes qui parcourent les films et finalement, une remise en question radicale du motif fondateur des allers-retours entre les arts en espérant mettre à jour, là aussi, une dynamique singulière au sein de la relation qu'entretient le cinéma avec les autres arts.
Type de document :
Mémoires
Art et histoire de l'art. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [33 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01415623
Contributeur : Patricia Bourgoint <>
Soumis le : mardi 13 décembre 2016 - 13:25:42
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 11:49:26
Document(s) archivé(s) le : mardi 14 mars 2017 - 12:46:04

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01415623, version 1

Citation

Pierre Trigona. Road movies américains des années 70 : déconstructions d'un héritage. Art et histoire de l'art. 2016. 〈dumas-01415623〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

101

Téléchargements de fichiers

40