Faut-il favoriser l’expérimentation individuelle ou en groupe au sein de classes peu chargées dans l’enseignement des sciences physiques pour optimiser l’acquisition des connaissances et des savoir-faire de l’ensemble des élèves ?

Résumé : Nous avons décidé de mettre en place dans deux classes distinctes une séquence sur le thème de l’électricité afin de répondre à la question suivante : le travail de groupe sera-t-il plus favorable que la manipulation individuelle lors de la mise en place de la démarche d’investigation scientifique ? Nous avons donc comparé les résultats obtenus aux évaluations diagnostique et sommative auprès de deux échantillons. D’un côté, une classe découpée en groupe de 4 élèves, et d’un autre côté un effectif réduit de 8 élèves qui manipule individuellement. Nous avons pu constater que le travail de groupe a permis une progression plus nette des élèves concernant les savoir-faire, alors que la manipulation individuelle a été nettement plus pertinente concernant l’acquisitions des connaissances. Les modalités de la démarche d’investigation à mettre en place dépendront donc des objectifs à atteindre.
Type de document :
Mémoires
Education. 2016
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01425370
Contributeur : Uga - Bu Professorat Éducation <>
Soumis le : mardi 3 janvier 2017 - 15:30:35
Dernière modification le : vendredi 28 septembre 2018 - 19:22:01
Document(s) archivé(s) le : mardi 4 avril 2017 - 14:25:11

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01425370, version 1

Collections

Citation

Fanny Crumeyrolle-Peton. Faut-il favoriser l’expérimentation individuelle ou en groupe au sein de classes peu chargées dans l’enseignement des sciences physiques pour optimiser l’acquisition des connaissances et des savoir-faire de l’ensemble des élèves ?. Education. 2016. 〈dumas-01425370〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

189

Téléchargements de fichiers

104