Estimation de la part évitable du fardeau de problèmes de santé publique liée aux délais de mise en place d’interventions efficaces dans des pays à revenu faible et intermédiaire

Résumé : Introduction – La part évitable du fardeau d’un problème de santé publique représente la perte d’années de vie corrigées de l’incapacité (AVCI) qui aurait pu être évitée par la mise en place d’une intervention efficace sur la réduction de la morbidité et de la mortalité, de même que sur la réduction de l’exposition à un facteur de risque. L’objectif principal était d’estimer, pour des pays à revenu faible et intermédiaire, la part évitable du fardeau de plusieurs problèmes de santé publique liée aux délais de mise en œuvre des interventions efficaces. Méthodes – Un modèle générant des AVCI a permis d’estimer le fardeau total dans douze pays. La part du fardeau attribuable à un facteur de risque et les pourcentages de réduction de la mortalité et de la morbidité combinée ont été utilisés pour en estimer la part évitable au cours des délais de mise en œuvre. Résultats – Les blessures liées aux accidents de la route et le carcinome hépatocellulaire (CHC) ont été choisis. La loi d’obligation de la ceinture de sécurité et la vaccination anti-VHB étaient les interventions efficaces d’intérêt. Au cours des délais, la part évitable du fardeau des blessures liées aux accidents de la route était comprise entre 1,2 % et 10,4 % en Ouzbékistan ; entre 1,5 % et 12,3 % au Maroc et entre 0,5 % et 4,4 % au Nigéria. Elles étaient inférieures à 2 % au Sri Lanka et au Cambodge. La Bolivie était le seul pays n’ayant pas de loi d’obligation du port de la ceinture de sécurité (part évitable comprise entre 0,5 % et 3,4 % du fardeau total). La part évitable du CHC par la vaccination anti-VHB était au minimum de 4,0 % (République démocratique populaire Lao) et au maximum de 6,5 % (Somalie). Conclusion – Ces résultats ont montré l’importance de la prévention pour limiter le fardeau d’un problème de santé publique. Il s’agit, notamment pour le cas des pays à revenu faible et intermédiaire, d’apporter des arguments en faveur de la mise en œuvre la plus précoce possible des interventions efficaces.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01425660
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 3 janvier 2017 - 17:12:14
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:29:43
Document(s) archivé(s) le : mardi 4 avril 2017 - 14:49:24

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01425660, version 1

Collections

Citation

Aurélie Martin. Estimation de la part évitable du fardeau de problèmes de santé publique liée aux délais de mise en place d’interventions efficaces dans des pays à revenu faible et intermédiaire. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01425660〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

157

Téléchargements de fichiers

141