L'institution d'autrui chez Merleau-Ponty : vers une intercorporéité expressive

Résumé : Le problème d’autrui est traité de façon singulière dans la philosophie de Merleau-Ponty. Au-delà de l’abandon des présupposés de la Phénoménologie de la perception et de la mise en place d’une ontologie charnelle dans les travaux ultérieurs, la pensée du sens de l’autre exprime une continuité fondamentale : toujours revenir à un terrain préalable aux dualismes modernes et penser le sens d’une participabilité en deçà de l’harmonie et du conflit. Autrui n’est pas la « négation interne » d’un ego, ni la trace d’un au-delà, mais la perspective d’un monde à entrées multiples. Nous nous attacherons à montrer comment le philosophe français substitue la logique de l’institution à celle de la constitution, afin de penser l’intersubjectivité dans les termes d’une intercorporéité expressive.
Type de document :
Mémoires
Philosophie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [10 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01428018
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Philosophie <>
Soumis le : vendredi 6 janvier 2017 - 11:44:01
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 11:49:28
Document(s) archivé(s) le : vendredi 7 avril 2017 - 13:27:54

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01428018, version 1

Citation

José Duarte Penayo. L'institution d'autrui chez Merleau-Ponty : vers une intercorporéité expressive. Philosophie. 2016. 〈dumas-01428018〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

128

Téléchargements de fichiers

615