Impact de la chirurgie bariatrique sur la dépression, l’estime de soi et la qualité de vie sexuelle des femmes

Résumé : Introduction
L’obésité est une maladie chronique en constante évolution, les répercussions tant physiques que psychologiques sont multiples. Le recours à la chirurgie bariatrique est de plus en plus fréquent et sa pratique n’est pas sans conséquences.
Objectif principal
La perte de poids importante par chirurgie bariatrique permet-elle une amélioration de la qualité de vie sexuelle des patientes. Objectifs secondaires:Impact de la chirurgie bariatrique sur l’humeur et l’estime de soi.Y a-t-il un lien avec l’amélioration de la qualité de vie sexuelle?Comparaison avec un groupe témoin.
Méthodologie
La population de l’étude est composée de femmes âgées de 18 à 65 ans,sans pathologie psychiatrique non stabilisée et bénéficiant d’une chirurgie bariatrique au centre de référence à l’hôpital l’Archet.L’évaluation aura lieu en pré opératoire(lors de leur hospitalisation),à 3 mois et à 6 mois. L’évaluation sera réalisée à l’aide 3 auto questionnaires validés : le FSFI (female sexual fonction index) pour la qualité de vie sexuelle,l’échelle de dépression de Beck pour l’humeur et l’échelle d’estime de soi de Rosenberg.La population témoin sera composée de femmes de 18 à 50 ans sans comorbidités et remplira les questionnaires en ligne de manière anonyme.
Résultats
Le FSFI avant chirurgie est plus bas chez les obèses morbides que dans le groupe témoin (P=0,0001).La qualité de vie sexuelle s’améliore 6 mois après l’intervention(p=0.013).Le score de Beck est plus élevé chez les obèses morbides que dans le groupe témoin (p=0,004). Il baisse rapidement dès 3 mois (p=0.025) et 6 mois (p=0.005) après l’intervention. L’échelle de Rosenberg est similaire au départ dans les 2 groupes.En post opératoire, le Rosenberg s’améliore et devient sensiblement supérieur à celui de la population témoin (p=0.014). A 6 mois, il existe des corrélations entre ces 3 dimensions ; une meilleure qualité de vie sexuelle sera associée à une meilleure estime de soi (r=0.3134, p=0.0103) et à un score de dépression plus bas (r=0.3129, p=0.0103)
Conclusion
Ce travail préliminaire nous montre que la chirurgie bariatrique permet une amélioration de la qualité de vie sexuelle pour ces patientes et met en évidence un lien avec la dépression et l’estime de soi. Les améliorations déjà acquises à seulement 3 et 6 mois de l’opération sont encourageantes mais l’évaluation à distance de la période de « lune de miel » est indispensable. Des études multicentriques, avec des effectifs plus importants et une durée de suivi plus longue permettraient de confirmer ces premiers résultats ainsi que leur pérennité.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [117 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01447240
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 26 janvier 2017 - 16:51:51
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:34:42
Document(s) archivé(s) le : jeudi 27 avril 2017 - 14:16:46

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01447240, version 1

Citation

Vanessa Te. Impact de la chirurgie bariatrique sur la dépression, l’estime de soi et la qualité de vie sexuelle des femmes . Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01447240〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

135

Téléchargements de fichiers

1484