Évaluation de l'efficacité des infiltrations des articulations sacro-iliaques par un corticoïde retard sous contrôle scannographique et du caractère prédictif ou non de bonne réponse au traitement des lésions infllammatoires et structurales des sacro-iliaques objectivées à l'IRM chez des patients ayant une spondylarthrite

Résumé : Plusieurs études ont montré l'efficacité des infiltrations de corticoïde retard des sacro-iliaques (SI) chez des patients atteints d'une spondyloarthrite axiale (SpA A) ou périphérique (P) souffrant de sacro-iliite. Cependant, nous ne disposons pas de facteurs prédictifs de bonne réponse au traitement infiltratif. Ainsi, les 2 objectifs principaux de notre étude étaient d'évaluer l'efficacité des infiltrations des SI par un corticoïde retard et d'identifier d'éventuelles lésions IRM des SI prédictives de bonne réponse. Matériel et Méthode - Il s'agit d'une étude monocentrique, prospective, menée entre janvier 2013 et juin 2016. 56 SI (31 patients) ont été infiltrées par un corticoïde retard (cortivazol) sous contrôle scannographique. Les patients inclus présentaient une SpA A ou P répondant aux critères ASAS 2009, avec une pygalgie uni ou bilatérale compatible avec une sacro-iliite clinique. Une IRM avec injection de gadolinium des SI était réalisée si la dernière IRM datait de plus de six mois. L'infiltration des SI était réalisée par des radiologues expérimentés quel que soit le résultat de l'IRM. Le critère de jugement principal était un bénéfice ressenti global d'au moins 50% à 15 jours (J15), 1 mois (MI), 3 mois (M3) et 6 mois (M6) de l'infiltration. Résultats - 44% des patients ont eu un bénéfice ressenti global supérieur ou égal à 50% à J15, 64% à Ml, 48% à M3 et 36% à M6 de l'infiltration des SI. Par ailleurs, il y avait une baisse statistiquement significative de l'EVA d spontanée à J15, M1, M3 et de l'EVA d provoquée jusqu'à 6 mois. La baisse de l'EVA d spontanée était de 50% pour, 35,2% patients à J15, 41,5% à Ml, 25,6% à M3 et 33,3% à M6. En revanche, il n'y avait pas de variation significative du BASDAI, du BASFI, de la VS, de la CRP, de l'ASDAS VS et de l'ASDAS CRP. Par ailleurs, il n'a pas été mis en évidence de lien entre l'efficacité liée aux infiltrations et l'existence de lésions de sacro-iliite active à l'IRM. En effet, le nombre de sacro-iliite active était de 58,8% pour les patients avec un bénéfice ressenti global d'au moins 50% et de 62,5% pour ceux avec un bénéfice inférieur à 50%. Il n'y avait pas non plus de différence entre ces deux groupes de patients pour l'oedème osseux (présence/absence ; score SPARCC), et la synovite. De même, parmi les lésions structurales séquellaires de sacro-iliite, l'involution graisseuse était la seule retrouvée de manière significative chez les patients dont le bénéfice était inférieur à 50%(p=0,04). Conclusions - L'infiltration par un corticoïde retard des SI est une technique efficace pour diminuer les douleurs des patients souffrant d'une sacro-iliite clinique active dans le cadre d'une SPA A ou P. En dehors de l'EVA d, les scores composites ainsi que les paramètres de l'inflammation ne semblent pas utiles dans le suivi de ces patients. Quant aux lésions IRM des SI, celles-ci ne permettent pas d'identifier les patients qui auront une bonne réponse au traitement infiltratif. Seule la présence d'une involution graisseuse pourrait être un frein à la réalisation de ce geste.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [67 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01449604
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 30 janvier 2017 - 15:52:21
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01449604, version 1

Citation

Agathe Devauchelle. Évaluation de l'efficacité des infiltrations des articulations sacro-iliaques par un corticoïde retard sous contrôle scannographique et du caractère prédictif ou non de bonne réponse au traitement des lésions infllammatoires et structurales des sacro-iliaques objectivées à l'IRM chez des patients ayant une spondylarthrite. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01449604〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

108

Téléchargements de fichiers

644