Évaluation de la réponse lymphocytaire T périphérique au cours de l'hépatite virale chronique C traitée par interféron alpha

Résumé : La réponse immunitaire à médiation cellulaire des malades atteints d'hépatite chronique C (HCC), qui pourrait jouer un rôle prépondérant dans l'histoire naturelle de la maladie et la sensibilité au traitement par interféron alpha (IFNα), reste actuellement mal connue. Le but de notre étude était donc d'analyser qualitativement et quantitativement au cours de l'HCC traitée par IFNα la réponse des lymphocytes T périphériques stimulés in vitro par des protéines virales C recombinantes. Méthodes : Vingt malades (hommes: n=12, âge moyen: 43 ± 13 ans) atteints d'HCC prouvée histologiquement ont été inclus prospectivement entre le 01/01/97 et le 01/01/98 et traités par IFNα, 3 MUI 3 fois par semaine pendant 12 mois. La réponse immédiate était définie par une normalisation de l'ALAT et une négativation de la virémie à 3 mois. Pour chaque malade, étaient déterminés le génotype (séquençage direct), la virémie (PCR Amplicor Monitor®), le nombre de quasi-espèces (méthode SSCP), le score de Knodell et l'index METAVIR. L'analyse immunologique était effectuée au début et après 3 mois de traitement, par mise en culture des cellules mononucléées du sang périphériques en présence des protéines virales recombinantes C22, NS3, NS4 et NS5. Après 6 jours de culture, l'intensité de la prolifération lymphocytaire était mesurée par incorporation de thymidine tritiée. Le pourcentage de lymphocytes activés, identifiés en cytométrie de flux par l'expression membranaire du récepteur de l'IL2 (CD25), ainsi que leur phénotype CD4/CD8 ont été déterminé. La sécrétion lymphocytaire de cytokines (IL2, IL4, IL10 et IFNγ) était évaluée après 72h par technique ELISA dans les surnageants de culture. Résultats : Une réponse lymphoproliférative significative était observée dans 65% des cas, en particulier dirigée contre NS4 et C22 (50% ). Les profils de réponse n'étaient cependant pas corrélés aux caractéristiques de la maladie. Une activation lymphocytaire détectée en cytométrie de flux par l'expression membranaire de CD25 était observée chez tous les malades (moyenne : 21 %, extrêmes : 11 - 52%). Les lymphocytes activés pouvaient être de phénotype CD4 (21 % - 58%) ou CD8 (16% - 75%), avec un rapport CD4/CD8 moyen de 1,2 ± 0,9. Ce rapport était significativement corrélé à la virémie des malades (r=0,55; p<0,01), mais non à l'activité histologique et à l'activité des ALAT. Des concentrations significatives d'IL2, d'IL10, d'IFNγ, mais non d'IL4 étaient détectées dans les mileux de culture. La concentration d'IL2 était plus élevée en cas de prolifération et d'activation lymphocytaire intense, mais les concentrations d'IL10 et d'IFNγ n'étaient pas corrélées aux caractéristiques de la maladie. Une réponse immédiate à l'IFNα a été observée chez 10 malades. Ceux-ci avaient une prolifération lymphocytaire plus intense (index de stimulation: 33 ± 45 vs 8 ± 6, p<0,05), une concentration d'IL2 plus élevée (16 ± 20 vs 8 ± 5 pg/ml, p=0,14) et un rapport CD4/CD8 plus bas (0,7 ± 0,3 vs 2,0 ± 1,3) que les non répondeurs. En analyse multivariée, seule la présence d'un rapport CD4/CD8<1 était prédictive de la réponse immédiate au traitement (RR:8,2; IC95%: 2,1-60,5; p<0,05). Conclusion : Nos résultats suggèrent l'importance de la réponse lymphocytaire T périphérique dirigée contre le VHC. En particulier, la réponse CD8, potentiellement cytotoxique, pourrait réduire la virémie et favoriser la réponse au traitement par IFNα. Ces résultats devront cependant être confirmés par de plus larges études, appréciés en terme de réponse soutenue, et comparés à la réponse lymphocytaire T intra-hépatique.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 1998
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01479066
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mardi 28 février 2017 - 16:01:42
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:33
Document(s) archivé(s) le : lundi 29 mai 2017 - 15:24:21

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01479066, version 1

Citation

Vincent Leroy. Évaluation de la réponse lymphocytaire T périphérique au cours de l'hépatite virale chronique C traitée par interféron alpha. Médecine humaine et pathologie. 1998. 〈dumas-01479066〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

48

Téléchargements de fichiers

43