Les infections sexuellement transmissibles : connaissances, comportements sexuels, attitudes de prévention et leurs obstacles, des jeunes haut-normands consultant en médecine générale

Résumé : En France, l’infection à VIH reste active et les IST sont en recrudescence. Épidémiologiquement, les jeunes sont les plus touchés et connaissent moins bien leurs mécanismes de transmission. OBJECTIF : Établir quelles sont les connaissances sur les IST et les attitudes préventives mises en place par les jeunes, en étudiant l’influence de certains facteurs démographiques. MÉTHODES : Étude descriptive sur auto-questionnaires distribués à tous les jeunes de 18 à 30 ans venus consulter chez 5 médecins généralistes de Haute-Normandie. RÉSULTATS : Chlamydia et gonocoque ne sont connus que par 28 et 15% des 127 répondants. Seulement 25% connaissent l’impact sur la fertilité du Chlamydia, seulement 47% savent que les IST peuvent être asymptomatiques, et seulement 62% consulteraient tout de suite après une prise de risque. Ceux ayant les scores de connaissances (/17) les plus faibles sont : les hommes (médiane 10 vs 11 pour les femmes, p < 0,05), les 18-20 ans (médiane 10 vs 11 pour les 26-29 ans, p = 0,46), les ruraux (médiane 10 vs 12 pour les urbains, p < 0,05), ceux ayant été informés une seule fois (médiane 9 vs 11 pour ceux informés plusieurs fois, p < 0,05), et ceux se sentant pas du tout informés (médiane 9 vs 14 pour les très bien informés, p < 0,05). Le recours au préservatif avec un nouveau partenaire n’est systématique que pour 69% des répondants, et diffère selon l’acte sexuel. La fellation n’est jamais protégée dans 71% des cas contre 13% pour la pénétration vaginale (p < 0,0001). Le dépistage concerne 53% des répondants et est lié à un meilleur score de connaissances (médiane 11,5 vs 6,5 pour les non-testés, p <0,05). 23/59 des non testés estiment ne pas avoir besoin de dépistage et 35% de ceux ne se protégeant pas avec leur partenaire régulier n’ont jamais fait de dépistage. CONCLUSION : Certaines IST sont méconnues, leur caractère asymptomatique et leurs impacts aussi. Les attitudes préventives des jeunes sont imparfaites. Le généraliste, acteur de prévention de choix, doit les informer sur les risques encourus.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01482310
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 3 mars 2017 - 14:53:42
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 juin 2017 - 12:29:56

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01482310, version 1

Citation

Émelyne Cressant. Les infections sexuellement transmissibles : connaissances, comportements sexuels, attitudes de prévention et leurs obstacles, des jeunes haut-normands consultant en médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01482310〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

401

Téléchargements de fichiers

1331