Intérêt diagnostique de la tomographie par émission de positons au 18F-FDG, couplée à la tomodensitométrie dans l’endocardite infectieuse sur valve native

Résumé : Introduction : l’endocardite infectieuse est une maladie grave dont le pronostic dépend de la précocité du diagnostic. Sur valve native, le diagnostic repose essentiellement sur l’échocardiographie en ce qui concerne l’imagerie avec cependant un défaut de sensibilité et spécificité, notamment en phase précoce. D’après les recommandations ESC de 2015 la positivité de la TEP-TDM 18F-FDG fait maintenant partie des critères majeurs du diagnostic d’endocardite infectieuse sur valve prothétique. L’objectif principal de notre étude était d’évaluer l’apport diagnostic de cet examen dans le cadre d’une suspicion d’endocardite infectieuse sur valve native. L’objectif secondaire était d’en évaluer l’intérêt pour le bilan d’extension. Méthodes : il s’agissait d‘une étude rétrospective incluant des patients ayant bénéficié d’une TEP-TDM au 18F-FDG dans le cadre d’une suspicion d’endocardite infectieuse sur valve native entre 2011 et 2016, hospitalisés au Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux. Le diagnostic final était établi selon des critères précis à 3 mois de la prise en charge. La probabilité d’endocardite infectieuse était évaluée à la phase initiale selon les critères de Duke et à 3 mois. L’ensemble des TEP-TDM avaient été relues en aveugle par un médecin spécialiste en imagerie nucléaire. Résultats : 35 patients avaient été inclus. À 3 mois, 18 patients avaient une endocardite infectieuse avérée, 14 patients n’avaient pas d’endocardite infectieuse et pour 3 patients le diagnostic restait possible. 9 patients avaient une TEP-TDM positive. La sensibilité des critères de Duke modifiés à la phase initiale était de 83,3% et la spécificité de 94,1%. La sensibilité des critères de Duke implémentés de la TEP-TDM au 18F-FDG était augmentée à 94,4% et la spécificité était de 88,2%. La sensibilité de la TEP-TDM au 18F-FDG seule était de 44,4%. Elle permettait de mettre en évidence des hyper métabolismes pathologiques pouvant correspondre à une porte d’entrée ou à des localisations infectieuses secondaires non vues à la tomodensitométrie. Conclusion : l’implémentation de La TEP-TDM au 18F-FDG aux critères de Duke modifiés permettait d’augmenter la sensibilité pour le diagnostic d’endocardite infectieuse à la phase initiale, en plus de son apport concernant le diagnostic des localisations secondaires. Il s’agit d’une étude préliminaire, devant être évaluée à plus large échelle.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01486064
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 9 mars 2017 - 16:14:01
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:01
Document(s) archivé(s) le : samedi 10 juin 2017 - 14:45:13

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01486064, version 1

Collections

Citation

Carole Chaban. Intérêt diagnostique de la tomographie par émission de positons au 18F-FDG, couplée à la tomodensitométrie dans l’endocardite infectieuse sur valve native. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01486064〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38

Téléchargements de fichiers

58