Déterminants sociologiques, cliniques et biologiques de l’anémie profonde au cours de l’infection à Plasmodium vivax : une étude cas-témoin appariée

Résumé : Contexte. L’infection à Plasmodium vivax peut être accompagnée de critères de gravité tels que ceux décrits pour l’infection à P. falciparum. Ces formes sévères commencent à peine à être décrites, notamment en Amérique latine et en Guyane française. Notre étude a décrit la prévalence des cas sévères de paludisme à P. vivax et identifiée des facteurs de risques associés à l’anémie profonde au décours d’un accès palustre à P. vivax. Méthodes. Étude observationnelle, rétrospective, monocentrique cas-témoin appariée entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2014 au centre hospitalier de Cayenne. Les critères d’inclusions correspondaient à tous les patients ayant consulté à l’hôpital avec un diagnostic par frottis-goutte épaisse positif à paludisme à P. vivax sans coïnfection paludéenne. Les critères d’inclusion étaient un taux d’hémoglobine < à 7g/dl ou hématocrite < à 20% chez l’adulte (hémoglobine < à 5g/dl ou hématocrite < à 15% chez l’enfant) lors du diagnostic de paludisme à P. vivax. La population témoin a été choisie comme des patients avec taux d’hémoglobine > 12 g/dl au décours d’un accès palustre à P. vivax. Les caractéristiques socio-ethnographiques, cliniques et biologiques ont été étudiées comme facteurs prédictifs par une analyse univariée puis multivariée. Résultats. 27 patients avec anémie profonde au décours d’accès palustres à P. vivax ont été recensés sur une période de 8 ans, soit 1,75% des accès palustres à P. vivax et 3 cas par an en moyenne. Les variables significativement associées à l’anémie profonde au cours d’un accès palustre à P. vivax en analyse bivariée étaient l’âge inférieur à 15 ans (Odds ratio [OR] à 4,9, intervalle de confiance [IC] à 95%= 1,3-18,6), le sexe féminin (OR 0,23, IC 95%= 0,06-0,89), la grossesse , la population vivant prés des fleuves (OR 4, IC 95%= 1,05-15,2), la température > 38°C (OR 36, IC 95%= 1,8-37,8), la durée entre l’apparition de la fièvre et le diagnostic de paludisme à P. vivax supérieure à 7 jours (OR 8,1, IC95%= 1,8-37,8), des saignements extériorisés (OR à 4, IC95%= 1,2-13,3), la présence d’autres signes de gravité hors anémie (OR 6,3, IC95%= 2,1-19,3), la microcytose (OR 8,3, IC95%= 1,8-38,7), une lymphopénie<500/mm3 (OR0,27, IC95%= 0,07-0,99), une insuffisance rénale aiguë, une hypoglycémie, une hypocalcémie (OR 15,3,IC95%= 1,9-120,6) et une réserve alcaline supérieure à 23mmol/l (OR3,8, IC95%= 1,2-12,5). En analyse multivariée, les variables associées à la survenue d’anémie étaient l’âge < 15ans (OR 14,4, IC95%=2,2-94,4) et la présence d’autres signe de gravité (OR 12,6 ; IC95%=2,7-57,4) Discussion. Il semblerait que les anémies profondes au décours d’accès à P. vivax puissent s’expliquer par la survenue de formes simples sur terrain prédisposé. Cette étude suggère aussi l’hypothèse que P. vivax peut aussi être pourvoyeur de formes graves tout comme P. falciparum.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [45 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01501756
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 4 avril 2017 - 15:40:44
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:48

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01501756, version 1

Collections

Citation

Leila Baha. Déterminants sociologiques, cliniques et biologiques de l’anémie profonde au cours de l’infection à Plasmodium vivax : une étude cas-témoin appariée. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01501756〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

30

Téléchargements de fichiers

5