Infection à Pneumocystis carinii : avancée diagnostique, thérapeutique et prophylactique chez l'adulte

Résumé : L'augmentation de la fréquence des traitements immunosuppresseurs et surtout l'apparition de l'épidémie de SIDA sont responsables de l'incidence croissante de la pneumopathie à Pneumocystis carinii. Cette pathologie est devenue un problème important de santé publique, plus particulièrement aux Etats-Unis. De nombreuses questions quant à sa physiopathologie restent posées bien que ce microorganisme ait été découvert.il y a plus de soixante-dix ans. Nous avons entrepris un travail bibliographique sur la pneumocystose dans le but de mettre en évidence les progrès, essentiellement diagnostiques et thérapeutiques réalisés ces dernières années. Tout d'abord, malgré l'apport des techniques de biologie moléculaire et la - multiplicité des travaux qui lui ont été consacrés, la .taxonomie du parasite n'est pas encore unanimement définie. Les hypothèses oscillent toujours entre un élément fongique et un protozoaire. La présence de caractères "spécifiques" de l'une et l'autre classe pourrait permettre d'envisager l'appartenance à une troisième catégorie. La relation hôte-parasite n'est pas clairement établie. Les nombreuses expérimentations en modèle animal et les multiples études chez l'homme n'ont pas permis de définir précisément la pathogénicité de P. carinii. Le diagnostic, parfois orienté par l'anamnèse et un examen clinique attentif, bénéficie depuis peu d'une technique d'imagerie à priori spécifique : la tomodensitométrie haute résolution. Les premiers résultats semblent prometteurs. De nouvelles techniques biologiques sont apparues avec le développement des anticorps monoclonaux mais elles sont coûteuses, faiblement spécifiques et difficiles à mettre en œuvre. Ainsi les colorations classiques gardent leur intérêt avec en corollaire la nécessité d'un biologiste expérimenté. Le diagnostic de certitude passe par la mise en évidence du microorganisme dans les produits pathologiques. Parmi _les nombreuses méthodes utilisées, aucune n'est entièrement satisfaisante. La fibroscopie bronchique est cependant considérée comme l'exploration diagnostique de choix. Nous avons constaté que les progrès réalisés ces dix dernières années portent essentiellement sur l'attitude thérapeutique et l'apparition d'une prophylaxie. En effet, la mortalité de la pneumopathie à Pneumocystis carinii est passée de 100% au début du siècle à moins de 30% à l'heure actuelle. La prophylaxie permettrait de réduire l'incidence de cette pathologie à moins de 15% par an chez les patients infectés par le VIH. Raisonnablement d'autres progrès peuvent être espérés grâce aux essais cliniques en cours et à une•meilleure connaissance fondamentale de Pneumocystis carinii. Il est possible que dans les années à venir l'immunothérapie et/ou l'immunoprophylaxie jouent un rôle dans cette infection.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 1991
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01501830
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mardi 4 avril 2017 - 16:03:25
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:43
Document(s) archivé(s) le : mercredi 5 juillet 2017 - 17:54:29

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01501830, version 1

Citation

Pascale Guillem. Infection à Pneumocystis carinii : avancée diagnostique, thérapeutique et prophylactique chez l'adulte. Médecine humaine et pathologie. 1991. 〈dumas-01501830〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

39

Téléchargements de fichiers

10