Variabilité de la composition des huiles essentielles et intérêt de la notion de chémotype en aromathérapie

Résumé : Depuis l’antiquité, l’Homme n’a cessé d’utiliser les plantes aromatiques et les huiles essentielles pour se soigner. Autrefois basée sur des connaissances empiriques, l’aromathérapie se fait aujourd’hui plus scientifique. Le développement des méthodes analytiques permet de connaitre avec précision la composition des huiles essentielles ainsi que leur activité sur le corps humain. Cela a permis de mettre à jour des variations dans la composition des huiles essentielles, même entre individus appartenant à la même espèce. Ils forment alors des « sous-groupes » appelés chémotypes. Ce travail a pour but d’étudier les facteurs de variation dans la composition des huiles essentielles ainsi que les conséquences de ces fluctuations sur leur activité, tant en terme d’efficacité que de sécurité. L’importance de la notion de chémotype est illustrée à travers les exemples du romarin (Rosmarinus officinalis L.), du myrte (Myrtus communis L.) et du thym (Thymus vulgaris L.).
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [99 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01515314
Contributeur : Pharmacie Amu <>
Soumis le : jeudi 27 avril 2017 - 12:03:49
Dernière modification le : jeudi 17 mai 2018 - 01:24:17
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 juillet 2017 - 12:47:02

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01515314, version 1

Citation

Robin Deschepper. Variabilité de la composition des huiles essentielles et intérêt de la notion de chémotype en aromathérapie. Sciences pharmaceutiques. 2017. 〈dumas-01515314〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

282

Téléchargements de fichiers

5975