Impact d’un protocole de réhabilitation précoce dans la chirurgie de l’oesophage

Résumé : Contexte : les protocoles de réhabilitation précoce (RP) permettent un recouvrement accéléré du patient, et diminuent les complications post-opératoire (CPO) grâce à des mesures mises en place par une équipe multidisciplinaire. L’impact de ces protocoles a été peu étudié dans la chirurgie de l’œsophage pourvoyeuse d’un grand nombre de CPO, et d’une mortalité intra-hospitalière élevée. Objectif : Llobjectif de cette étude était d’évaluer l’impact de la mise en place d’un protocole de RP dans la chirurgie de l’œsophage, sur la durée de séjour, la mortalité intra-hospitalière et les CPO, et l’évolution carcinologique du patient. Matériel et Méthode : nous avons mené une étude rétrospective « avant / après » la mise en place d’un protocole de RP. Tous les patients ayant bénéficié d’une œsophagectomie entre janvier 2009 et septembre 2016, dans le cadre d’un cancer de l’œsophage ont été inclus. Le protocole de RP a été appliqué à partir de mars 2013. Il incluait une information et une éducation du patient, une prise en charge systématisée de la douleur par analgésie péridurale thoracique, une mobilisation précoce et une ablation précoce des drains et de la sonde urinaire. La durée de séjour, la mortalité intra-hospitalière, les CPO, et le suivi carcinologique étaient comparés entre les deux groupes. Résultats : nous avons inclus 227 patients, 73 ont bénéficié d’une prise en charge standard (groupe contrôle) et 154 ont bénéficié de l’application d’un protocole de RP (groupe RP). Les deux groupes de patients étaient comparables au niveau des caractéristiques démographiques. La durée d’hospitalisation était plus courte dans le groupe RP : 12,5 jours (11-16) contre 15 jours (13-22) (P =0,0002). Il n’y avait pas de différence en termes de mortalité (6 % dans le groupe RP vs 8 % dans le groupe standard) ni sur les CPO. Les patients du groupe RP présentait un taux de rémission complète plus élevé (P=0,02) et une moindre mortalité due au cancer (P=0,1). Conclusion : l’application d’un protocole de RP dans le cadre de la chirurgie de l’œsophage permet une diminution de la durée de séjour hospitalier, et diminuerait le risque de récidive de cancer.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [138 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01517898
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mercredi 3 mai 2017 - 18:34:12
Dernière modification le : vendredi 8 septembre 2017 - 01:09:19

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2019-04-05

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01517898, version 1

Collections

Citation

Simon Monziols. Impact d’un protocole de réhabilitation précoce dans la chirurgie de l’oesophage. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01517898〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

7