État des lieux des séances d'éducation à la vie affective et sexuelle dans les collèges du Finistère pour l'année scolaire 2016-2017 et description de leur réalisation par les sages-femmes

Résumé : Objectif : Réaliser un état des lieux sur la mise en place des séances d'éducation à la vie affective et sexuelle par les collèges finistériens et appréhender leur réalisation par les sages-femmes des CPEF Matériel et méthode : La première enquête (A), quantitative, réalisée en novembre et décembre 2016, a inclus l'ensemble des établissements scolaires accueillant des adolescents du niveau 6ème au niveau 3ème. Le recueil des données s'est effectué par entretien téléphonique ou par courriel. La seconde enquête (B), qualitative, s'est déroulée en octobre et novembre 2016 et a inclus les sages-femmes du département du Finistère (29) réalisant des séances d'éducation à la vie affective et sexuelle. Le recueil des données s'est réalisé par des entretiens semi-directifs sur le lieu d'exercice du professionnel Résultats : L'enquête A met en évidence qu'encore un collège sur quatre dans le Finistère n'organise pas de séance d'éducation à la vie affective et sexuelle. Ces interventions sont majoritairement réalisées pour les niveaux 4ème et 3ème et se déroulent sur une séance annuelle au maximum. L'enquête B nous démontre que l'organisation et le déroulement de ces interventions sont professionnels dépendants. Elles interviennent autant en solo qu'en binôme avec l'infirmier scolaire. Les relations avec certains élèves et certaines équipes pédagogiques peuvent rendre difficile la réalisation de la séance. Conclusion : La loi du 4 juillet 2001 est loin d'être respectée dans les collèges finistériens. Par ailleurs, ces séances d'éducation à la vie affective et sexuelles sont inégalement réparties sur les niveaux scolaires. La durée horaire de ces séances est variable selon le niveau scolaire ainsi que selon l'établissement. Les sages-femmes du CPEF et l'infirmier scolaire ont des places importantes dans ces animations. L'organisation de ces interventions est professionnel-dépendant. Les interventions en binôme avec l'infirmier scolaire sont fréquentes et sont souvent un point positif à ces interventions. Les sages-femmes peuvent rencontrer des difficultés avec certains élèves ou membres de l'équipe pédagogique. Les objectifs cités par les sages-femmes respectent ceux définis par l’Éducation Nationale. Leur motivation première à animer ces séances est le contact créé avec les élèves. Enfin, la réalisation d'interventions scolaires influe favorablement sur les visites des jeunes aux CPEF.
Type de document :
Mémoires
Sciences du Vivant [q-bio]. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01558933
Contributeur : Ubo Santé <>
Soumis le : lundi 10 juillet 2017 - 11:30:00
Dernière modification le : jeudi 14 septembre 2017 - 01:09:25

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01558933, version 1

Collections

Citation

Alice Bihoës. État des lieux des séances d'éducation à la vie affective et sexuelle dans les collèges du Finistère pour l'année scolaire 2016-2017 et description de leur réalisation par les sages-femmes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. 〈dumas-01558933〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

50

Téléchargements de fichiers

22