Remise systématique d’un document d’information sur l’exposition fœtale à l’alcool aux femmes lors de la réalisation d’un test de HCG : étude de faisabilité

Résumé : Introduction : L’alcoolisation fœtale est la première cause non génétique de handicap mental chez l’enfant. La recommandation « zéro alcool pendant la grossesse » est connue, mais pour un tiers des femmes, la prise d’alcool ponctuelle est poursuivie. Cette consommation est le plus souvent arrêtée au moment de la découverte de la grossesse. Le Laboratoire de Biologie Médicale (LBM) est l’un des premiers lieux de diagnostic de grossesse, et aucune étude n’a été faite pour évaluer ce site comme lieu de prévention pertinent sur l’alcool et la grossesse. L’objectif principal de cette étude est d’étudier la capacité pratique des LBM à remettre un document d’information (DI) sur l’alcool et la grossesse chez toute femme réalisant un test de HCG et les objectifs secondaires, d’évaluer l’acceptabilité et les représentations de la prévention réalisée auprès des femmes et des professionnels de LBM. Méthode : Etude observationnelle, transversale, multicentrique sur une période de 2 mois. Ont été inclus toutes les femmes majeures réalisant un test de HCG dans les LBM de l’étude. Un DI et un questionnaire a été remis aux femmes, ainsi qu’un questionnaire destiné aux professionnels de LBM à la fin de l’étude. Le critère de jugement principal était la proportion de DI distribués sur le nombre de HCG réalisés. Ceux de l’objectif secondaire étaient la proportion de femmes ayant accepté le DI et le questionnaire puis la proportion de femmes et de professionnels pour les niveaux de satisfaction explorés par les questionnaires. Résultats : 753 femmes ont été incluses et 391 DI et questionnaires ont été distribués. La capacité pratique de remise d’un DI par les laboratoires a été de 51,9%. Le niveau d’acceptabilité du DI par les femmes a été de 90,3%, celle du questionnaire de 81,9%. 65% des femmes ont été totalement d’accord sur l’utilité et la clarté du DI. Il a incité 48% d’entre elles à en parler à un professionnel de santé et/ou à consulter un site internet. 45,5% des professionnels ont trouvé très utile et 54,5% utile la prévention sur l’alcoolisation fœtale en LBM. Conclusion : La remise systématique d’un DI à chaque femme faisant un test biologique de grossesse est réalisable mais a ses limites matérielles. Une intervention de prévention en LBM est bien acceptée par les femmes et les professionnels de LBM. La délivrance d’un message systématique associé aux résultats pour chaque test de HCG réalisé est une idée proposée par les professionnels.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01565300
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mercredi 19 juillet 2017 - 17:05:37
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:50

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01565300, version 1

Collections

Citation

Emmanuelle Barthou. Remise systématique d’un document d’information sur l’exposition fœtale à l’alcool aux femmes lors de la réalisation d’un test de HCG : étude de faisabilité. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01565300〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

188

Téléchargements de fichiers

105