Le bruxisme en pratique clinique odontologique : évaluation des pratiques professionnelles

Résumé : Introduction: Le bruxisme est une parafonction largement répandue dans la population générale. Lorsqu’il est de faible intensité, il peut constituer un avantage sur le plan émotionnel (permet de décharger les tensions émotionnelles). Mais le bruxisme peut également présenter des effets délétères sur les différentes structures de l’appareil manducateur et révéler certaines comorbidités, comme les troubles du sommeil dont le syndrome d’apnée/hypopnée obstructive du sommeil, les reflux gastro-œsophagiens ou l’épilepsie du sommeil. Le chirurgien-dentiste occupe une place fondamentale dans le dépistage du bruxisme dont la prise en charge sera souvent pluridisciplinaire.
Ce travail a pour objectifs d’évaluer les pratiques professionnelles (EPP) de praticiens français en ce qui concerne le diagnostic et la prise en charge du bruxisme. La première partie de cette thèse constitue une « synthèse » des connaissances actuelles, illustrée par un cas clinique. Il ne s’agit pas d’une revue exhaustive de la littérature mais d’une « synthèse » réalisée à partir d’ouvrages récents enrichis de l’analyse d’une littérature scientifique choisie. Cette synthèse a ensuite permis l’élaboration d’un questionnaire dont l’objectif était de déterminer si les pratiques actuelles des praticiens étaient en accord avec l’état des connaissances sur ce sujet.
Matériels et méthodes: Une étude observationnelle transversale descriptive, sous la forme d’une enquête déclarative par questionnaire anonyme (22 questions) a été réalisée auprès de 1388 chirurgiens-dentistes de la région PACA (Provence-Alpes-Côte-D’azur) et de la région Corse. Le logiciel SurveyMonkey a permis la diffusion de l’enquête (accord CNIL T36-2017) et son analyse statistique.
Résultats: 233 réponses ont été obtenues. Les réponses ont révélé une insuffisance globale des connaissances des praticiens. Le dépistage du bruxisme et donc de ses comorbidités se sont révélés insuffisants. Seulement 10,30% (n=24) des participants ont déjà adressé un de leur patient bruxeur à un médecin spécialiste du sommeil, 11,16% à un médecin ORL (n=26), 11,59% (n=27) des participants prêtent attention aux troubles d’acidité buccale et 2,58% (n=6) des praticiens ont déjà adressé le patient bruxeur à un médecin gastroentérologue et 1,29% à un médecin généraliste (n=3). Concernant la prise en charge du bruxisme, les résultats ont révélé une grande disparité des pratiques professionnelles. Dans leur démarche diagnostique, les participants étaient 90,13% (n= 210) à rechercher le facteur stress/anxiété comme facteur étiologique mais, paradoxalement, très peu d’entre eux incitaient à une prise en charge de ce stress. Seulement 21,89% (n=51) des participants ont dit utiliser une approche cognitivo-comportementale, 12,45% (n=29) des participants ont dit utiliser des conseils pour améliorer la qualité du sommeil et 14,59% (n=34) ont déjà adressé leur patient à un psychologue. Ils étaient beaucoup plus nombreux à prescrire des gouttières occlusales (92,27% ; n=215), à réaliser une équilibration occlusale (49,36% ; n=115), à prescrire des médicaments (24,03% ; n= 56), à réaliser une butée occlusale antérieure (21,46% ; n=50). Or l’importance de l’approche cognitivo-comportementale, comparée au traitement par gouttière occlusale a été établi.
Conclusion: Une grande proportion des praticiens (entre 70,03% et 79,82%), ayant participé à cette EPP, a présenté des insuffisances dans la méthode diagnostique ou dans l’approche thérapeutique du bruxisme. Une partie de ces praticiens a avoué préférer ignorer la présence de la parafonction (12,88% ; n=30). L’élaboration de recommandations de bonnes pratiques pour le diagnostic et la prise en charge du bruxisme permettraient une large diffusion et une harmonisation des pratiques en accord avec l'état actuel des connaissances.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [211 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01584312
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 8 septembre 2017 - 15:54:36
Dernière modification le : jeudi 3 mai 2018 - 13:15:34

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01584312, version 1

Citation

Marine Guillot. Le bruxisme en pratique clinique odontologique : évaluation des pratiques professionnelles. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01584312〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

73

Téléchargements de fichiers

1052