La responsabilité juridique de la sage-femme lors de la délégation d’actes

Résumé : Un acte médical ou de soin, ne peut être effectué que par un professionnel compétent c'est-à-dire ayant acquis la possibilité de pratiquer cet acte par l’obtention de son diplôme. Cependant, en maternité, il arrive que certains actes soient délégués à d’autres professionnels n’ayant pas les compétences, au sens de la loi, pour les effectuer. Pourquoi les sages-femmes délèguent des actes pouvant engager leur responsabilité médico-légale ? Les hypothèses avancées pour répondre à cet objectif ont été que les sages-femmes manquent d’informations sur les actes pouvant être réalisés par chacun des professionnels de leur équipe, mais aussi qu’elles sont insuffisamment informées sur les différents types de responsabilités juridiques de leur profession en cas de plainte. Pour répondre à cette problématique, une étude par questionnaires comportant des questions à choix multiples et des vignettes cliniques a été menée dans plusieurs maternités d’île de France Les résultats ont montré qu’aucune sage-femme ne connait exactement le champ de compétences des infirmières, auxiliaires de puériculture ou aide-soignante. De même, les sages-femmes ont conscience qu’il existe un risque pour elles dans certaines situations mais ne savent pas l’identifier et évaluer ses implications.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [263 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01591411
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : jeudi 21 septembre 2017 - 13:04:43
Dernière modification le : samedi 11 novembre 2017 - 01:14:33

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01591411, version 1

Collections

Citation

Aurélie Vajou. La responsabilité juridique de la sage-femme lors de la délégation d’actes. Gynécologie et obstétrique. 2017. 〈dumas-01591411〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

28

Téléchargements de fichiers

19