Le département des Bouches-du-Rhône, sera-t-il un département « ami » de nos seniors de classe moyenne en 2060 ?

Résumé : L’évolution de la population française projetée par l’INSEE nous indique de fortes modifications à moyen et à long terme concernant le nombre de personnes âgées dans notre société. Au niveau national, en 2030 la proportion des personnes âgées de 65 ans et plus progressera quelque soient les hypothèses retenues sur l’évolution de la fécondité, des migrations ou de l’espérance de vie : à cette date, environ 25 % de la population aura 65 ans et plus contre 18 % en 2013. À l’horizon 2070 nous compterons deux fois plus de personnes de 75 ans et plus comparé avec cette même période (INSEE). Que fait donc le Département des Bouches-du-Rhône face à ces projections ? En tient-il compte dans ses politiques publiques ? Les lois relatives à l’accessibilité des Personnes à mobilité réduite PMR et à l’Adaptation de la société au vieillissement de la population ASV, encouragent fortement l’idée de « vivre chez soi » le plus longtemps possible. Elles encadrent également l’aide et les services à la personne dont les seniors et les personnes dépendantes pourraient avoir besoin. L’adaptation du logement est un élément fondamental pour le maintien de l’autonomie des seniors, car sans elle, la dépendance, les accidents domestiques et l’isolement peuvent s’accentuer. Des problématiques surgissent, au moment où nous constatons que rester « chez soi » dans un logement non adapté au vieillissement ne représente pas un cadre rassurant ni valorisant pour y demeurer dans les meilleures conditions. Ainsi, nos seniors restent dans des logements conçus pour des personnes jeunes qui ne sont pas adaptés ni aux changements physiques qui surgissent avec l’âge ni à la prise en compte d’un éventuel handicap. Cette situation est vécue par les occupants de logements du parc privé ainsi que par ceux résidant dans l’habitat social. Le vieillissement de la population aura une incidence directe sur l’évolution des besoins à satisfaire car l’offre des équipements liés à la santé, des services d’aide à la personne, des logements adaptés disponibles sur le marché, de l’offre en transports en commun et l’assurance de leur autonomie, deviendront par pression au centre des priorités des élus et des politiques d’aménagement du territoire. Nous souhaitons donc mettre en lumière l’absence de stratégies et d’actions liées à l’adaptation des logements au vieillissement de la population âgée, notamment celle appartenant aux classes moyennes. Des actions spécifiques et destinées à la prévention, à l’accompagnement technique et social des seniors de classe moyenne doivent voir le jour. Les seniors appartenant à ce groupe socioéconomique représentent 50 % de leur population. L’ensemble du mémoire traite notamment des seniors de classe moyenne appartenant au Régime général (hors régimes spéciaux et agricole) car 80 % de la population en France est inscrite à ce régime. Notre principal objectif est de permettre à la population de seniors des Bouches-du-Rhône, de bénéficier de conditions d’habitat sécurisantes et adaptées à leurs besoins à un moindre coût grâce à l’application d’une économie circulaire ciblée pour les seniors.
Type de document :
Mémoires
Sciences de l'Homme et Société. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [55 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01620347
Contributeur : Amu Iuar <>
Soumis le : vendredi 20 octobre 2017 - 14:26:02
Dernière modification le : mardi 5 décembre 2017 - 01:16:39
Document(s) archivé(s) le : dimanche 21 janvier 2018 - 14:51:47

Fichier

Miller Alexandra.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01620347, version 1

Citation

Alexandra Miller. Le département des Bouches-du-Rhône, sera-t-il un département « ami » de nos seniors de classe moyenne en 2060 ?. Sciences de l'Homme et Société. 2017. 〈dumas-01620347〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

45

Téléchargements de fichiers

22