Perception de l’industrie pharmaceutique par les internes en médecine générale après FACRIPP (Formation à l’Analyse CRItique de la Promotion Pharmaceutique) et perception de la formation

Résumé : Contexte : l’industrie pharmaceutique influence les professionnels de santé par la promotion pharmaceutique en les incitant à travers différentes méthodes à prescrire leurs molécules. Cette influence se fait par l’apport d’information à travers la visite médicale, des formations organisées, la publicité, la rédaction d’articles. Une formation pilote a été mise en place à la Faculté de Bordeaux pour enseigner aux étudiants de troisième cycle l’analyse critique de la promotion pharmaceutique. L’objectif de cette étude est d’évaluer les changements de perception de l’industrie pharmaceutique et de son influence après la formation ainsi que la perception de la formation. La Formation à l’Analyse Critique de la Promotion Pharmaceutique (FACRIPP) a eu lieu sur deux jours en janvier 2016 et mars 2016. Matériel et méthode : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de 14 étudiants ayant participé à la FACRIPP entre octobre 2016 et mars 2017. Les entretiens se réalisaient à l’aide d’un guide d’entretien. L’analyse des données s’est faite par un codage ouvert de manière manuelle à l’aide du logiciel NVIVO. Résultats : l’industrie pharmaceutique est perçue par les internes comme une entreprise commerciale, sa présence leur est imposée. Ils en ont une image négative liée aux scandales pharmaceutiques. L’industrie pharmaceutique a un rôle nécessaire par sa fonction de production des médicaments et de recherche. Les internes après la formation reconnaissent une influence de l’industrie pharmaceutique sur leur pratique mais aussi sur celle de leurs collègues. Ils veulent mettre en place de nouveaux modes de fonctionnement pour limiter l’influence de l’industrie pharmaceutique dans leur pratique. Ils évoquent une poursuite de formation sur le sujet, s’informer par des sources indépendantes, prescrire en DCI, être en contact avec des médecins limitant leurs rapports avec l’industrie pharmaceutique. Une formation de ce type a pour eux un intérêt en troisième cycle de médecine générale et devrait être proposée à tous les internes. Le caractère interactif de la formation et son contenu ont été appréciés. La formation a permis aux étudiants de développer un esprit critique, un sentiment de soutien de la part de leurs pairs, une réflexion sur leurs prescriptions, des arguments pour refuser de participer à des évènements promotionnels. Ils ont émis quelques limites comme le temps trop court, des articles difficilement compréhensibles et le parti pris trop marqué des intervenants. Conclusion : il y a une volonté des internes à limiter l’interaction avec l’industrie pharmaceutique suite à cette formation en modifiant leurs pratiques. La généralisation de cette formation serait souhaitable pour les internes qui l’ont suivie.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [107 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01622709
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 24 octobre 2017 - 15:55:18
Dernière modification le : mercredi 25 octobre 2017 - 01:19:09
Document(s) archivé(s) le : jeudi 25 janvier 2018 - 13:31:50

Fichier

Med_generale_2017_Desclaux_Arr...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01622709, version 1

Collections

Citation

Delphine Desclaux-Arramond. Perception de l’industrie pharmaceutique par les internes en médecine générale après FACRIPP (Formation à l’Analyse CRItique de la Promotion Pharmaceutique) et perception de la formation. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01622709〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

195

Téléchargements de fichiers

60