Évaluation de la fonction β cellulaire par le repas-test chez le diabétique de type 2‎ : intérêt clinique

Résumé : Le diabète de type 2 est un problème de santé publique au niveau mondial. Sa prise en charge thérapeutique est basée sur des algorithmes de traitement agencé en fonction de paramètres cliniques et de l'HbAl C selon le principe du « try and see ». L'évaluation de la fonction beta cellulaire n'est à ce jour pas prise en compte dans l'adaptation des traitements. Le repas test (RT) permet d'évaluer la fonction 13 cellulaire.
Ce travail propose d'observer s'il existe une différence de résultats sur les paramètres du RT entre les patients insulinotraités et non insulinotraités.
Méthode :
Une étude rétrospective a été menée sur les patients diabétiques de type 2 (DT2) ayant réalisé un RT entre janvier 2014 et mars 2017. Les patients étaient placés dans le groupe Non Insuline (NI) si leur traitement ne comprenait pas d'insuline et dans le groupe Insuline (I) si il existait une insulinothérapie. Lors du RT la glycémie, l'insulinémie, le C-Peptide (CP) et le C-Peptide ratio (CPR) étaient mesurés à TO, T60 etT 120. L'HbAl C a été contrôlée dans les trois à six mois après le RT.
Résultats :
59 patients ont été recrutés, 48 dans le groupe NI et 11 dans le groupe I. Les CP et CPR aux trois temps entre les 2 groupes sont statistiquement différents (p < 0.01). Cependant, les valeurs de CP et CPR des 2 groupes présentent une large zone de chevauchement. Les courbes ROC pour distinguer les deux groupes sur le CP et le CPR ont été tracées. L'AUC (Aire sous la Courbe) de CPR To est supérieure à celle de CP To (p < 0.05). Les AUC de CPR To, CPRT60 et CPR T12o ne présentent pas de différence significative. L'HbAl C contrôlée entre 3 et 6 mois est corrélée à la glycémie aux 3 temps (p < 0.01) et faiblement corrélée à CPR T60 (p = 0.05) et CPR T120 (p = 0.07).
Conclusion :
Le repas-test permet de différencier les patients DT2 insulinotraités versus non insulinotraités de façon significative. Pour différencier ces deux groupes, les prélèvements post prandiaux n'apportent pas davantage de renseignements que les prélèvements réalisés à jeun. Les glycémies des trois temps ainsi que les CPR post prandiaux sont corrélés à l'équilibre du diabète à moyen terme.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [178 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01665065
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 15 décembre 2017 - 14:43:37
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34

Fichier

Dequidt Henry.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01665065, version 1

Citation

Henry Dequidt. Évaluation de la fonction β cellulaire par le repas-test chez le diabétique de type 2‎ : intérêt clinique. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01665065〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51

Téléchargements de fichiers

78