Évaluation du risque de saturnisme chez les patients ayant du plomb intracorporel et mise en place d’un suivi

Résumé : Introduction : le saturnisme est une intoxication aiguë ou chronique, professionnelle ou domestique, par le plomb ou ses dérivés. Une cause d’intoxication est peu connue : celle émanant des munitions contenant du plomb. La rétention de projectiles de plomb après une blessure par arme à feu est fréquente. Ils peuvent, dans certains cas, être à l’origine d’un saturnisme du fait de la dissolution progressive du plomb au contact de certains fluides corporels acides (liquide péritonéal, pleural, synovial ou le LCR). Cette notion étant peu connue des praticiens, de rares publications, le plus souvent sous la forme de cas cliniques, sont publiées sur le sujet. Le travail réalisé ici est le bilan de la surveillance systématique des plombémies chez des patients détenus – plus souvent sujets à un traumatisme balistique que dans la population générale – présentant des plombs intracorporels et hospitalisés! dans l’Unité Hospitalière Sécurisée Interrégionale (UHSI) du CHU de Bordeaux, quel que soit le motif. Methode : étude rétrospective monocentrique à partir des dossiers médicaux des patients de l’UHSI de Bordeaux présentant des corps étrangers métalliques d’origine balistique entre le 1er mai 2008 et le 1er décembre 2016. Les données concernant les caractéristiques socio-démographiques des patients, les circonstances de contamination, la nature des corps étrangers métalliques intracorporels, leur localisation précise sur les imageries, les plombémies et leur éventuel suivi et les éventuels signes cliniques et biologiques évocateurs d’une intoxication saturnine ont été colligées. Resultats : 22 patients, représentant 1,09% des patients hospitalisés dans la période de l’étude, ont été recensés, avec un âge moyen de 47 ans. Un a été exclu et deux n’ont pas pu fournir de renseignement sur la date de survenue du traumatisme balistique. L’analyse été faite de façon descriptive selon le délai écoulé depuis la blessure. Chez les 4 patients ayant bénéficié d’un dosage de la plombémie moins de 40 jours après le traumatisme balistique, un seul a manifesté un saturnisme aigu clinique et biologique en 7 jours, avec une plombémie maximale à 1566 μg/L, ayant évolué vers un saturnisme chronique malgré la double chélation et la chirurgie d’exérèse des plombs. Chez les 3 autres la plombémie a augmenté à des valeurs peu importantes (< 450 μg/L) pendant les 3 premières semaines avant de redescendre dans les limites de la population générale (< 100 μg/L) sans entraîner de saturnisme clinique ou biologique. Chez les 15 patients présentant du plomb intracorporel depuis plus de 40 jours, les plombémies étaient peu élevées (< 200 μg/L, sauf pour un patient ayant atteint 225 μg/L) avec en moyenne une plombémie à 78,3 ± 51,4 μg/L. Lorsque plusieurs plombémies ont pu être réalisées, elles montraient un taux stable ou en baisse. Aucun n’a présenté de signe clinique ou biologique de saturnisme. Conclusion : après un an, à moins que le patient ne manifeste une symptomatologie pouvant évoquer un saturnisme ou qu’il présente un évènement intercurrent susceptible de faire varier la plombémie, il n’y a pas lieu de faire d’autre examen que ceux permettant d’avoir une valeur de référence pour le patient. Les patients porteurs de plombs intracorporels nécessitent donc que cela soit colligé dans leur dossier médical afin de ne pas méconnaitre un risque, actuel ou à venir, même plusieurs années après le traumatisme balistique. L’intérêt de cette surveillance est la possibilité d’intervenir rapidement si un saturnisme se développait, pouvant être à l’origine de pathologies chroniques invalidantes.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [53 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01665186
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 15 décembre 2017 - 15:47:59
Dernière modification le : dimanche 14 janvier 2018 - 01:17:29

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-11-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01665186, version 1

Citation

Claire Masson Samoyault. Évaluation du risque de saturnisme chez les patients ayant du plomb intracorporel et mise en place d’un suivi. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01665186〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109