Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Conseil du pharmacien en matière de photoprotection

Résumé : Les effets bénéfiques du rayonnement solaire tendent souvent à faire oublier ses conséquences néfastes, dont les plus redoutables n'apparaissent qu'à long terme (immunosuppresion, vieillissement cutané, cancers cutanés, dégénérescence maculaire). Chacun d'entre nous subit différemment les agressions du soleil en fonction de son patrimoine génétique mais aussi en fonction de facteurs environnementaux. Pour se défendre, la photoprotection naturelle s'avère souvent insuffisante et de nombreuses études tendent à améliorer la photoprotection artificielle (photoprotecteurs externes de plus en plus performants, antiradicalaires...). Cependant, malgré les progrès de cette dernière décennie, plusieurs conclusions s'imposent à nous : - seul le vêtement mériterait le terme d'écran total ; - les antiradicalaires incorporés dans les produits de photoprotection externe ont certes renforcé leur activité vis-à-vis des dégâts photoinduits, mais il n'existe aucune preuve de leur intérêt per os dans la photoprotection du sujet sain ; - les photoprotecteurs externes ont fait, chez l'homme, la preuve de leur efficacité vis-à-vis de nombreux dégâts cellulaires mais ne préviennent pas, stastistiquement, de l'apparition des cancers cutanés. Il semblerait dans ce dernier cas que le problème résulte d'une mauvaise utilisation, due à l'usage faussement rassurant des photoprotecteurs, conduisant notamment à une surexposition. Que faire face à des connaissances qui évoluent mais à des comportements qui ne changent pas ? Le rôle des pouvoirs publics reste fondamental avec une politique de prévention qui se doit de répondre aux impératifs suivants: - véhiculer un message pertinent ; - s'adresser à l'ensemble de la population mais pouvoir s'adapter à des publics spécifiques ; - être cohérent avec l'action de tous les acteurs : médecins (et plus spécialement dermatologues), pharmaciens, industriels de la cosmétologie, enseignants, presse et pouvoirs publics. La prévention repose sur l'implication durable de plusieurs intervenants pour modifier le comportement des français qui préfèrent encore guérir que prévenir. En effet, les journées de dépistage organisées à l'initiative du syndicat national des dermatologues représentent un moyen efficace de dépistage précoce des cancers cutanés mais il existe deux limites : on ne touche que les personnes volontaires et cela a un effet ponctuel. En ce qui concerne le pharmacien, informé sur les risques du soleil, sur la qualité des produits de photoprotection et l’existence de substances photosensibilisantes, sa mission est double : éduquer les 4 millions de personnes fréquentant chaque jour les 38000 officines françaises et participer activement aux actions de prévention et de dépistage précoce.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [19 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01718231
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Tuesday, February 27, 2018 - 11:14:59 AM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 8:56:03 AM
Long-term archiving on: : Monday, May 28, 2018 - 6:49:25 PM

File

2000GRE17050_nicolai-comiti_ch...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01718231, version 1

Citation

Christel Nicolaï-Comiti. Conseil du pharmacien en matière de photoprotection. Sciences pharmaceutiques. 2000. ⟨dumas-01718231⟩

Share

Metrics

Record views

77

Files downloads

923