Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude descriptive des infections aéroportées (bactériennes et virales) : réémergence de la tuberculose dans la population mondiale

Résumé : Les sécrétions respiratoires d’un patient ayant une infection du tractus respiratoire peuvent être suspendues dans l'air suite à une toux, un éternuement, un crachat..., sous forme de petites gouttelettes. Celles-ci s'évaporent et on obtient de petits éléments nucléaires ou "droplet nuclei" qui vont se disperser à l'intérieur d'un espace clos, d'une pièce, d'un immeuble. La transmission interhumaine aéroportée est un phénomène qui est limité aux atmosphères confinées dans lesquelles la concentration microbienne est importante. Les infections provoquées par ces "polluants aériens" atteignent les personnes les plus faibles et les plus démunies de la société. On voit ainsi émerger des épidémies dans certaines communautés d'individus, notamment les lieux surpeuplés comme les hôtels et les centres pour SDF, les avions, les bars, les prisons, les hôpitaux, les centres accueillants les personnes HIV positif. Endémique et préoccupante depuis des temps reculés, la tuberculose semblait avoir été vaincue dans les pays industrialisés grâce aux mesures de prévention (vaccination, développement de l'hygiène...) et à l'action efficace de l’antibiothérapie. Depuis environ 1985, plusieurs facteurs sont venus contrarier l'évolution favorable de l'endémie tuberculeuse. Ces facteurs sont : l'épidémie d'infection due au VIH, l'augmentation de fréquence des souches résistantes, les problèmes socio-économiques. Ces différents facteurs ont fait que la tuberculose est de nouveau un problème à prendre en compte. Nous avons procédé à une description exhaustive de ces germes aéroportés. Parmi ceux-ci, certains posent des problèmes de santé publique évidents : les bactéries du germe Legionella, Mycobacterium sont responsables d'épidémies importantes, il s'est avéré que la plupart des infections virales ont une porte d'entrée aérienne et que la promiscuité augmente le risque de contamination. Un contrôle rapide de ces infections devient indispensable pour lutter contre leur propagation. Pour ce faire, ont été développées des techniques moléculaires de détection et d'amplification (culture rapide, sonde à ADN, amplification par PCR), mais également des techniques d'épidémiologie moléculaire (RFLP). L'application de ces technologies modernes va sans doute contribuer à (i) une meilleure compréhension de la pathogénie d'infection et de maladie, (ii) un diagnostic plus rapide, (iii) une identification des souches résistantes. Il semble inévitable que la tuberculose restera un problème majeur de santé publique pour les années à venir, surtout pour les pays ayant le plus de difficulté économique et pour lesquels ce problème est secondaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01761651
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Monday, April 9, 2018 - 12:09:26 PM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 8:56:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01761651, version 1

Citation

Béatrice de Sousa Chaveca. Étude descriptive des infections aéroportées (bactériennes et virales) : réémergence de la tuberculose dans la population mondiale. Sciences pharmaceutiques. 1996. ⟨dumas-01761651⟩

Share

Metrics

Record views

66

Files downloads

14