Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Tubulations de la rétine externe : analyse morphométrique en imagerie multimodale

Résumé : Introduction : lLa tomographie par cohérence optique en domaine spectral (SD-OCT) avec une analyse quasi histologique de la rétine a permis l’identification des tubulations de la rétine externe (TRE). Les TRE peuvent apparaître dans toutes les pathologies rétiniennes associées à une néovascularisation choroïdienne (NVC) ou à une atrophie de l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR). L’objectif de notre étude était de caractériser la topographie des TRE en mesurant la distance entre les TRE et le bord de la lésion sur le premier et le dernier examen SD-OCT avec des TRE. Nous avons également fait une analyse morphométrique et de l’évolution des TRE. Matériel et méthode : analyse rétrospective, multicentrique de données des patients chez qui on a identifié des TRE en SD-OCT. Pour tous les patients nous avons recueilli les caractéristiques épidémiologiques et cliniques : âge, sexe, diagnostic étiologique, acuité visuelle, traitement éventuel par d’anti-VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor), nombre d’injections intravitréennes, temps de suivi, délai d’apparition des TRE. À l’aide d’un compas (caliper), sur les coupes B-scan du SD-OCT initiales et finales avec TRE, nous avons mesuré les paramètres suivants: l’aire relative de la lésion, hauteur et largeur des TRE, distance la plus courte entre le centre de chaque TRE et le bord de la lésion. La marge de la lésion était déterminée également sur le SD-OCT. Nous avons analysé l’évolution des TRE, le type de TRE (ouverte, fermée) et la présence de matériel hyperréflectif à l’intérieur de la TRE. Résultats : nous avons analysé 76 yeux de 64 patients avec TRE : 40 avec dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) exsudative, 12 DMLA atrophiques, 7 choroïdites serpigineuses, 4 atrophies maculaires, 3 vasculopathies polypoïdales choroïdiennes, 2 pseudoxanthomes élastiques, 1 maculopathie placoïde persistante, 1 épithéliopathie rétinienne diffuse, 1 maladie de Stargardt, 1 pattern dystrophie, 1 NVC sur cicatrice de toxoplasmose, 1 rétinite pigmentaire, 1 télangiectasie maculaire type II et 1 panphotocoagulation extensive. Les mesures morphométriques n’ont été réalisées que sur 55 yeux de 47 patients (21 patients exclus) avec un âge moyen de 76,82 (±16,58) ans. Des 55 yeux, 42 yeux (76,36%) présentaient des TRE sur SD-OCT dès le début du suivi avec une surveillance moyenne de 30 (±23) mois. La hauteur moyenne des TRE était de 81 m (27-257 m) et la largeur de 155 m (52-857 m). Nous n’avons pas trouvé de différence statistiquement significative ni pour la distance du centre de la TRE au bord de la lésion : 417,54 (±320,30) m versus 534,08 (±397,12) m (p=0,09), ni pour l’aire relative de la lésion : 34,33 (±23,17) % versus 39,8 (±26,05) % (p=0,26), lors de l’examen initial et final. Une analyse en sous-groupe en fonction de l’étiologie retrouve une distance entre TRE et le bord de la lésion de 200 m en moyenne pour les atrophies rétiniennes et de 580 m en moyenne pour les lésions fibrovasculaires sur l’examen initial et final (p<0 ,001). Parmi les 76 yeux analysés, 88% avaient une forme fermée de TRE, 75% présentaient du matériel hyperréflectif à l’intérieur des TRE et 72,72% avaient une évolution dynamique pendant le suivi. Conclusion : les TRE sont associées à des lésions de la rétine externe très variées, d’origine dégénérative ou néovasculaire. Notre étude est la première à mesurer quantitativement la distance entre le centre de la TRE et le bord de la lésion. Nous avons ainsi identifié deux types de localisation en fonction de l’étiologie de la lésion rétinienne : TRE périphériques, en bord de la lésion, en cas d’atrophie rétinienne et TRE plus centrales en cas de plaque fibrovasculaire. Cette topographie des TRE nous permet une meilleure compréhension des phénomènes physiopathologiques impliqués dans leur apparition. Ces régions sont des zones de frontière comportant avec des photorécepteurs en souffrance qui s’organiseraient en TRE pour assurer leur survie dans des pathologies qui amènent à la perte de leur support trophique.
Complete list of metadatas

Cited literature [77 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01891293
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, October 9, 2018 - 2:28:55 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:46:24 PM

File

Thèse Soare.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01891293, version 1

Collections

Citation

Silvia Soare. Tubulations de la rétine externe : analyse morphométrique en imagerie multimodale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-01891293⟩

Share

Metrics

Record views

85

Files downloads

10