Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Parcours de soins dans le dépistage des troubles spécifiques du langage oral chez l'enfant

Résumé : Introduction : 7% des enfants de 3 ans et demi ont un déficit du développement du langage oral. L’objectif principal de ce travail était d’identifier les parcours de soins du dépistage des troubles spécifiques du langage oral chez l’enfant dans les départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence. L’objectif secondaire était de déterminer les circonstances de ce dépistage. Matériel et méthodes : nous avons réalisé une enquête de pratique. Deux types de questionnaires ont été envoyés, d’une part à des orthophonistes exerçant dans les Hautes-Alpes, et d’autre part à des médecins généralistes exerçant dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence. Résultats : le taux de réponse a été de 54,5% pour les orthophonistes et de 91,3% pour les médecins généralistes. Selon les orthophonistes, les enseignants repèrent en premier les troubles du langage oral chez l’enfant (43,2%), suivis de l’entourage de l’enfant (27%), puis des médecins des centres de Protection Maternelle et Infantile (16,2%). Selon les médecins généralistes, ceux qui repèrent en premier les troubles du langage sont souvent les enseignants (66,7%), et de temps en temps l’entourage (42,9%). Les orthophonistes rapportent que ceux qui réalisent les tests de dépistage des troubles du langage sont en majorité les médecins des centres de PMI (32,4%), puis les médecins scolaires (23,5%). Pour dépister les troubles du langage, 76,2% des médecins généralistes n’utilisent pas de test validé ou ne le font pas lors d’une consultation dédiée. La prescription médicale est souvent faite par les médecins généralistes (77,8%). Discussion : notre étude a montré que ce sont les enseignants qui repèrent le plus souvent les troubles du langage chez l’enfant. Ils orientent ensuite l’enfant vers les médecins généralistes, acteurs-clés du dépistage. Les médecins généralistes réorientent ensuite l’enfant si nécessaire vers les professionnels de santé indiqués, pour permettre un diagnostic précis et une prise en charge adaptée et personnalisée. Les médecins généralistes utilisent peu les tests de dépistages recommandés par la Haute Autorité de Santé (HAS). Il faut replacer le médecin généraliste au centre du parcours de soins concernant le dépistage et la prise en charge des troubles du langage chez l’enfant, en raison de la place importante qu’il occupe dans le suivi du développement de l’enfant, et de son statut de professionnel de santé de premier recours.
Complete list of metadatas

Cited literature [31 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01912060
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, November 5, 2018 - 10:10:17 AM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:46:59 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 6, 2019 - 1:47:12 PM

File

thèse Delphine Dubost 15-11-2...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01912060, version 1

Collections

Citation

Delphine Dubost. Parcours de soins dans le dépistage des troubles spécifiques du langage oral chez l'enfant. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-01912060⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

921