Femmes et carrière universitaire. Aspirations et obstacles parmi les internes de gynécologie obstétrique à Paris

Résumé : Objectif : faire l’état des lieux des aspirations universitaires des internes et identifier les obstacles limitant les femmes à s’engager dans une carrière hospitalo-universitaire, parmi l’ensemble des internes en Gynécologie Obstétrique formés à Paris, en France. Méthode : nous avons utilisé des méthodes mixtes, avec une première partie quantitative (enquête transversale déclarative concernant tous les internes), une deuxième qualitative (entretiens semi-directifs auprès d’internes femmes), puis une analyse par approche complémentaire (mêlant les résultats des deux premiers volets de l’étude). Résultats : 204 internes (sur 309)ont répondu au questionnaire, puis huit entretiens ont été réalisés. 13% des femmes envisageaient une carrière hospitalo-universitaire contre 27% des hommes (p=0,01) - sans différence concernant les caractéristiques sociodémographiques ou les pré-requis nécessaires à l’accomplissement d’une carrière universitaire entre les deux groupes. L’analyse globale a permis de déterminer comme obstacles à l’engagement dans une carrière universitaire des femmes : des stéréotypes de genre qui perdurent et produisent du sexisme ordinaire, une non-identification aux « role models » qui sont dans la grande majorité masculins, un manque de mentor, un idéal d’excellence dans toutes les composantes de la profession (clinique, enseignement, recherche, management) difficilement atteignable, une autocensure et un doute bien plus important que les hommes dans leurs capacités à accomplir ce type de carrière, des normes organisationnelles encore très masculines du métier d’universitaire qui leur paraissent peu compatibles avec leur « vie réelle » et leur aspiration à un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, des discriminations ressenties (notamment lors des maternités) et une égalité homme-femme dans la sphère domestique et familiale loin d’être atteinte. Conclusion : les femmes déclarent deux fois moins souvent vouloir être hospitalo-universitaire que les hommes. Les universitaires en France sont les véritables leaders de la spécialité. Il est logique que les femmes, qui ont intégré massivement le versant clinique du métier de gynécologue obstétricien, soient présentes dans son versant académique. Ce travail nous a permis d’identifier de nombreux obstacles à l’engagement des femmes dans une carrière universitaire et d’élaborer des pistes de réflexion afin de les surmonter.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [40 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01928518
Contributor : Université Paris Descartes - Scd <>
Submitted on : Tuesday, November 20, 2018 - 3:41:31 PM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 10:07:28 AM

File

ThExe_BERLINGO_Laura_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01928518, version 1

Citation

Laura Berlingo. Femmes et carrière universitaire. Aspirations et obstacles parmi les internes de gynécologie obstétrique à Paris. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01928518⟩

Share

Metrics

Record views

59

Files downloads

785