Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Identification des facteurs de risque de mortalité à 30 jours des patients atteints d’un cancer solide hospitalisés en réanimation médicale ; description de leurs caractéristiques, de leur devenir et des réflexions éthiques entreprises pendant leur séjour

Résumé : Introduction : le transfert en réanimation médicale des patients atteints d’un cancer solide est une décision encore difficile à prendre et controversée. Objectif : l’objectif principal de notre étude était d’identifier les facteurs de risque de mortalité à 30 jours des patients atteints d’un cancer solide hospitalisés en réanimation médicale. Méthodes : nous avons mené une étude rétrospective observationnelle sur tous les patients atteints d’un cancer solide hospitalisés dans l’un des deux services de réanimation médicale du CHU de Bordeaux entre Janvier 2010 et Décembre 2015. Le critère de jugement principal était la mortalité à 30 jours. Les critères de jugement secondaires étaient la description des caractéristiques et du devenir des patients, et des discussions éthiques entreprises autour de leur séjour. Résultats : nous avons inclus 235 patients atteints d’un cancer solide. La majorité était métastatique (60%). Les principales causes de transfert étaient infectieuses (56%) et/ou respiratoires (52%). Les taux de mortalité en réanimation, à 30 et 90 jours étaient respectivement de 24%, 36% et 50%. Après leur séjour en réanimation, 44% des patients ont pu reprendre un traitement anti-tumoral. En analyse multivariée et après avoir exclus le score IGS 2, deux facteurs pronostiques indépendants pour la mortalité à 30 jours sont revenus significatifs : le nombre de défaillances d’organes ≥2 (p = .005) et la prise en charge palliative du cancer sous-jacent (p = .028). Une personne de confiance était désignée dans 81% des dossiers, des directives anticipées exprimées dans 2% et le caractère collectif de la décision rapportée dans 21% des cas. Pour 23% des patients, une limitation thérapeutique a été posée lors du transfert, et pour 43% pendant l’hospitalisation en réanimation. Conclusion : le nombre de défaillances d’organes est une variable rapidement évaluable qui peut aider les oncologues et réanimateurs dans leur décision. La désignation d’une personne de confiance est devenue quasiment systématique alors que la rédaction des directives anticipées est encore très peu développée. 

Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [48 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01978660
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Friday, January 11, 2019 - 4:23:59 PM
Last modification on : Saturday, February 9, 2019 - 1:18:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01978660, version 1

Collections

Citation

Camille Baylot. Identification des facteurs de risque de mortalité à 30 jours des patients atteints d’un cancer solide hospitalisés en réanimation médicale ; description de leurs caractéristiques, de leur devenir et des réflexions éthiques entreprises pendant leur séjour. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01978660⟩

Share

Metrics

Record views

51

Files downloads

76