L'aérosolthérapie

Résumé : Les aérosols médicamenteux sont caractérisés par l'appareil qui sert à les préparer et il est impératif de connaître la taille des particules obtenues pour définir leur niveau de pénétration et éventuellement la quantité de principe actif administré. L'efficacité des aérosols est maintenant parfaitement démontrée. Ils représentent un aspect inhabituel et spectaculaire de la thérapeutique qui ne doit pas être négligé. L'efficacité du traitement dépend donc en partie de l’éducation du malade et des personnels de santé (médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes) pour que l'administration des aérosols soit réalisée dans les meilleures conditions. Elle dépend d'autre part du sérieux avec lequel a été faite la séance d'aérosolthérapie le patient doit s'intéresser activement à son propre traitement et ne pas subir passivement sa médication. Si selon Voltaire, "le livre le meilleur est celui dont le lecteur fait lui-même la moitié", il en est de même pour cette thérapeutique en apprenant la technique d'administration, en préparant lui-même ses aérosols, le patient attribuera une grande vertu à ce traitement. Des craintes furent exprimées au sujet des aérosols doseurs ; en effet, certains patients pensent que le nuage de particules est inoffensif et malgré les recommandations médicales, usent et abusent de cette méthode d'administration si simple et si peu traumatisante. Les accidents surviennent par excès d'absorption d'où l'intérêt de conseils que peut donner le pharmacien lorsqu'il délivre ce type de produits. D'autre part, il est établi que les Fréons (gaz propulseurs contenus dans les cartouches d'aérosolsdoseurs) détruisent la couche d'ozone de l'atmosphère qui nous protège des radiations ultraviolettes nocives mais, comparés à la fabrication et à l'utilisation phénoménales des produits ménagers (laques, déodorants, insecticides, etc...), la part des aérosols-doseurs médicamenteux est négligeable de même que les problèmes de toxicomanies aux gaz propulseurs. Avec les aérosols médicamenteux classiques, qui sont plus onéreux, moins maniables et d'un entretien plus difficile, la fixation des particules dans le poumon est indépendante de la quantité inhalée et de la fréquence respiratoire et l'ensemble des compartiments du tractus pulmonaire sera saturé de particules puisque d'une part la séance dure au moins dix minutes et d'autre part la quantité administrée est beaucoup plus importante, ce qui peut représenter un réel intérêt dans certains cas. Quoi qu'il en soit, à l'heure actuelle, plusieurs essais croisés ont permis de démontrer que l'efficacité d'appareils comme le Nebuhaler® égalait tout à fait celle des aérosols conventionnels tout au moins dans certaines conditions. Jusqu'alors, le principal but de l'aérosolthérapie était l'action maximale et directe du médicament au niveau du site d'action (voies respiratoires) évitant ainsi son inactivation gastro-intestinale et hépatique, et son éventuelle toxicité par voie générale. Les récents progrès sur les moyens de production, les problèmes physiopathologiques, pharmacologiques, la meilleure compréhension de la déposition des aérosols dans le tractus respiratoire ont fait rechercher d'une part l'utilisation de nouvelles drogues telles que des antagonistes du calcium, des antiinflammatoires non stéroïdiens, des xanthines, des alpha-bloquants et d'autre part des produits qui seraient administrés par cette voie pour leurs effets systémiques quand la voie orale ou parentérale est techniquement impossible ou non préférable. Ainsi de nombreux travaux ont permis la mise au point d'aérosols de trinitrine, d'ergotamine, ont proposé l'utilisation de l'héparine par absorption au niveau des voies aériennes inférieures et des alvéoles, la nébulisation d'insuline comme traitement au long cours, simple et peu traumatisant, du diabète. L'aérosolthérapie, empirique et magique à sa naissance, est devenue, en se liant aux progrès de la physio-pathologie bronchopulmonaire, de la pharmacologie et de la technologie une SCIENCE.
Mots-clés : Aérosolthérapie
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [65 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02064130
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Tuesday, March 12, 2019 - 11:54:48 AM
Last modification on : Wednesday, March 13, 2019 - 1:18:29 AM
Long-term archiving on : Thursday, June 13, 2019 - 1:57:37 PM

File

1987GRE17085_canal_pascale(1)(...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02064130, version 1

Citation

Pascale Canal. L'aérosolthérapie. Sciences pharmaceutiques. 1987. ⟨dumas-02064130⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

7