Rétrécissement aortique serré asymptomatique à fraction d'éjection ventriculaire gauche conservée et bas risque opératoire‎ : chirurgie précoce versus suivi médical attentif

Résumé : Introduction : le rétrécissement aortique (RAo) est la valvulopathie la plus fréquente dans les pays développés et sa prévalence est en constante augmentation. Le remplacement valvulaire aortique est le seul traitement curatif du RAo à ce jour. La prise en charge des patients symptomatiques est bien codifiée contrairement aux patients asymptomatiques. L’objectif de ce travail était de comparer la chirurgie précoce (dans les trois mois) chez des patients asymptomatiques avec un RAo serré, à faible risque opératoire, FEVG préservée et sans indication de classe I à un remplacement valvulaire aortique, dans une étude multicentrique (Amiens, Lille, Bruxelles). Méthodes : 439 patients ont été inclus dans une base de données, entre 2000 et 2016, avec un diagnostic de RAo serré porté au sein de trois laboratoires d’échocardiographie. Le suivi a été rétrospectif. Le RAo serré était défini par une surface aortique inférieure à 1cm² (ou 0.6cm²/m²), un gradient moyen >40mmHg, une FEVG >50%, asymptomatique au moment du diagnostic avec un EuroSCORE II <4%. Les patients ont été répartis en deux groupes : 192 patients dans le groupe chirurgie précoce et 247 patients dans le groupe suivi médical attentif. Cette étude comparait la survie chez les patients atteints de RAo serré asymptomatiques opérés précocement comparé au traitement de référence (suivi médical attentif). Résultats : le taux de survie à 5 ans des patients opérés précocement était de 89+/-3% et de 63+/-4% dans le groupe suivi médical (p<0.001). La survie ajustée sur l’âge, l’EuroSCORE II, la V max >5.5m/sec, était meilleure dans le groupe chirurgie précoce (OR = 3.7 [2.14-7.18], p < 0.001). En analyse multivariée, l’âge (HR= 1.05 [1.02-1.08], p = 0.001), l’EuroSCORE II (HR= 1.29 [1.05-1.59], p = 0.015), la V max trans-aortique > 5.5m/sec (HR= 2.10 [1.12-6.8], p = 0.026) étaient prédicteurs indépendants de mortalité toutes causes. La mortalité cardiovasculaire était significativement plus élevée dans le groupe suivi médical attentif (OR= 4.15 [1.80-9.6], p=0.001). En analyse multivariée, l’âge (HR= 1.09 [1.04-1.15], p < 0.001), l’antécédent d’infarctus du myocarde (HR= 3.60 [1.35-9.64], p = 0.011), l’EuroSCORE II (HR= 1.92 [1.52-2.40], p < 0.001), étaient des facteurs prédictifs indépendants de mortalité cardiovasculaire. La probabilité de chirurgie, dans le groupe suivi médical était de 19+/-2% à 1 an et de 56+/-4% à 5 ans (p<0.001). Conclusion : notre étude suggère que la chirurgie précoce chez les patients à faible risque opératoire avec un RAo serré asymptomatique et FEVG conservée est associée à une diminution du risque de mortalité toutes causes et cardiovasculaire à long terme.
Complete list of metadatas

Cited literature [41 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02088909
Contributor : Sabine Longuein <>
Submitted on : Wednesday, April 3, 2019 - 12:01:35 PM
Last modification on : Tuesday, May 21, 2019 - 10:22:08 AM

File

Delabre Justine. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02088909, version 1

Collections

Citation

Justine Delabre. Rétrécissement aortique serré asymptomatique à fraction d'éjection ventriculaire gauche conservée et bas risque opératoire‎ : chirurgie précoce versus suivi médical attentif. Cardiologie et système cardiovasculaire. 2018. ⟨dumas-02088909⟩

Share

Metrics

Record views

15

Files downloads

21