Les calcifications de l'aorte abdominale, marqueurs de la fistule colo-rectale ? Étude à partir de 142 cas

Résumé : Introduction : la fistule anastomotique est l’une des complications les plus redoutées après chirurgie colorectale. Plusieurs facteurs de risque de fistule ont été bien identifiés, et d’autres sont toujours à l’étude, tel que le rôle de la vascularisation anastomotique. De ce fait, la hauteur de ligature de l’AMI, ou la préservation de l’artère colique supérieure gauche sont particulièrement étudiées. De la même manière, plusieurs études se sont attachées à étudier la microperfusion des anastomoses digestives. La corrélation entre atteinte microvasculaire et calcifications de l’aorte abdominale (CAA) a été établie. L’objectif de notre étude est de confirmer l’existence d’une corrélation entre calcifications de l’aorte abdominale et fistule digestive après chirurgie colo-rectale. Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude rétrospective menée entre 2013 et 2017. Tous les patients ayant eu une colectomie gauche ou une coloproctectomie, ainsi qu’un scanner abdomino-pelvien pré-opératoire disponible étaient inclus. Pour chaque patient, les CAA étaient évaluées grâce à un score simple en trois stades : pas de calcification de l’aorte abdominale (CAA grade 0), calcifications représentant moins de 50% de la circonférence (CAA grade I), calcifications représentant plus de 50% de la circonférence (CAA grade II). Résultats : seize (11%) patients présentèrent une fistule. Les deux groupes étaient comparables concernant les caractéristiques démographiques excepté pour la consommation d’alcool (p = 0.003) et la prise de corticoïdes (p = 0.039). Ils étaient aussi comparables concernant les caractéristiques chirurgicales excepté pour les critères stomie de dérivation (p=0,030) et transfusion per-opératoire (p=0,013). Il n’y avait pas d’association significative entre fistule anastomotique et CAA. Conclusion : dans notre série, les CAA sur le scanner pré-opératoire ne sont pas prédictives de fistule anastomotique. Il est donc impossible à l’heure actuelle de prendre une décision préopératoire objective quant à la réalisation ou non d’une anastomose colo-rectale en se basant sur l’observation des calcifications aortiques.
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02090728
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, April 5, 2019 - 10:01:28 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM

File

THESE FINALE REGIS-MARIGNY 29-...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02090728, version 1

Collections

Citation

Laure Regis-Marigny. Les calcifications de l'aorte abdominale, marqueurs de la fistule colo-rectale ? Étude à partir de 142 cas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02090728⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

228