Efficacité du traitement par Ozonothérapie : aspects cliniques et radiologiques

Résumé : Objectifs : l’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité de la nucléolyse discale par ozone, avec pour objectifs secondaires d’analyser les modifications radiologiques induites par le traitement et d’étudier les facteurs prédictifs de la réponse au traitement. Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude de cohorte historique avec recueil de données rétrospectif et prospectif, unicentrique portant sur les patients traités à l’hôpital Sainte Marguerite à Marseille pour des lombalgies et/ou radiculalgies rebelles au traitement conservateur, par injection intradiscale d’un mélange d’oxygène-ozone. Ont été exclus les patients qui n’avaient pas eu d’IRM de suivi. Le critère de réussite était basé sur la diminution de l’EVA (Echelle Visuelle Analogique)  3 points lors de la consultation de suivi. Les données radiologiques ont été étudiées sur les IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) réalisées avant et après le traitement. Résultats : entre septembre 2014 et juillet 2018, 21 patients ont bénéficié d’une nucléolyse discale par ozone, certains traités à plusieurs étages lombaires et certains à des moments différents, pour un total de 25 procédures. Le taux de réussite à 8 semaines était de 81,8%. Il n’y a pas eu de complication. Les hauteurs discales et les surfaces discales et herniaires avaient tendance à diminuer, mais seule la diminution de la surface herniaire était significative. Les modifications radiologiques constatées lors de l’IRM de contrôle n’étaient pas corrélées à la réponse. Le traitement était plus efficace chez les hommes, pour des radiculalgies isolées ou associées aux lombalgies et lorsque la douleur durait depuis moins d’un an. Le traitement était moins efficace pour les lombalgies isolées. Discussion : notre taux de réussite et l’absence de complication sont en accord avec les données de la littérature. La réduction significative des surfaces herniaires observée rejoignait les constatations de la plupart des études. Les modifications visibles à l’IRM de contrôle ne nous permettent pas de prédire l’efficacité du traitement. Les lombalgies isolées ne nous semblent pas être une bonne indication pour la nucléolyse discale par ozone. La présence de calcifications discales n’est pas prédictif d’un échec au traitement. Conclusion : la nucléolyse discale par ozone est un traitement efficace et sécure qui semble réduire la taille des hernies. Prédire l’efficacité du traitement sur l’IRM réalisée 8 semaines après le geste nous parait difficile.Compte tenu de la faible efficacité du traitement sur les lombalgies, nous pourrions changer nos pratiques en ne traitant que les patients présentant des radiculalgies.
Complete list of metadatas

Cited literature [66 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02090867
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, April 5, 2019 - 11:18:22 AM
Last modification on : Thursday, April 18, 2019 - 11:35:27 PM

File

THESE SIMON Clementine 30-10-2...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02090867, version 1

Collections

Citation

Clémentine Simon. Efficacité du traitement par Ozonothérapie : aspects cliniques et radiologiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02090867⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

736